4 Novembre 2015

Sahara Occidental: Le Secrétaire général appelle au lancement de « véritables négociations » sur l'avenir du Sahara occidental, 40 ans après le début du conflit

communiqué de presse

New York — NEW YORK, 04 November 2015 / PRN Africa / -- Le Secrétaire général de l'ONU, M. Ban Ki-moon, a fait aujourd'hui, la déclaration suivante:

Alors que le conflit sur l'avenir du Sahara occidental et les souffrances qu'il a occasionnées sont entrés dans leur quarantième année, la situation dans l'Afrique du Nord-Ouest est de plus en plus alarmante. Il faut mettre fin à ce conflit pour que les populations de la région puissent répondre à leurs défis communs et puissent réaliser leur plein potentiel.

Le statut définitif de ce territoire est l'objet d'un processus de négociation mené sous mes auspices, en conformité avec les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité. Je constate avec regret que les propositions d'avril 2007 du Royaume du Maroc et du Front Polisario n'aient pas ouvert la voie à de véritables négociations auxquelles le Conseil et moi-même avons appelé à plusieurs reprises.

À ma demande, mon Envoyé personnel, M. Christopher Ross, a intensifié ses efforts visant à faciliter l'entrée des parties aux négociations, sans condition préalable et de bonne foi, pour parvenir à une solution politique mutuellement acceptable, qui permette l'autodétermination du peuple du Sahara occidental.

Je demande instamment à toutes les parties concernées dans la région, et au sein de la communauté internationale, de profiter du fait que mon Envoyé personnel a intensifié ses efforts pour faciliter le lancement de véritables négociations dans les prochains mois.

SOURCE Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies

Copyright © 2015 PR Newswire. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.