10 Novembre 2015

Egypte: L'ONU réclame la libération du journaliste Hossam Bahgat

Photo: Free Sanaa
Les militants Sanaa Seif et Yara Sallam et le journaliste Mohamed Fadel Fahmy sont parmi les 100 bénéficiairest d'une grâce présidentielle mercredi, selon un communiqué publié par la présidence.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a réclamé mardi la libération du journaliste et défenseur des droits de l'homme égyptien, Hossam Bahgat, qui a été arrêté dimanche.

« Nous exhortons les autorités égyptiennes à libérer M. Bahgat sans délai ; à prendre des mesures urgentes pour arrêter le harcèlement judiciaire des journalistes, à la fois nationaux et internationaux, qui font tout simplement leur travail conformément à leur droit à la liberté d'expression;

et à prendre des mesures urgentes pour arrêter l'utilisation croissante du système de justice militaire pour les affaires impliquant des civils », a dit le porte-parole du HCDH, Rupert Colville, lors d'un point de presse à Genève.

Selon ses avocats et collègues, M. Bahgat a été convoqué dans un bâtiment du renseignement militaire au Caire à 9h00 du matin dimanche et a été interrogé sans la présence d'un avocat pendant plus de huit heures au sujet de ses écrits et en particulier sur une enquête qu'il a publiée en octobre pour un site d'information indépendant appelé Mada Masr.

Sa détention a été prolongée de quatre jours par le procureur militaire et sera de nouveau examinée mercredi.

M. Bahgat a fondé en 2002 une organisation non gouvernementale appelée le Projet égyptien pour les droits des personnes et s'est fait connaître « pour son journalisme incisif et courageux », a dit M. Colville.

Selon le porte-parole du HCDH, il semble que les accusations portées contre le journaliste sont une violation de son droit à la liberté d'expression.

Le HCDH note également que le cas de M. Bahgat est dans les mains d'un procureur militaire, alors qu'il devrait être géré par le système de justice civile.

Troisièmement, une procédure régulière n'a pas été suivie dès le premier jour, alors que M. Bahgat a été interrogé sans présence d'un avocat. Des avocats ont fini par avoir accès à lui dimanche en fin d'après-midi, mais depuis lors on ne sait pas où il est.

Le HCDH a rappelé que le cas de Hossam Bahgat était le dernier d'une longue série d'arrestations et de détentions de journalistes indépendants en Egypte.

En savoir plus

Appel à la libération d'un journaliste poursuivi par la justice militaire

 Le journaliste Hossam Bahgat, l'un des principaux défenseurs égyptiens des droits humains, risque un… Plus »

Copyright © 2015 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.