8 Novembre 2015

Burundi: Le pouvoir multiplie les déclarations incendiaires aux "relents ethniques"

Décidé à mettre un terme à la contestation qui agite le Burundi depuis fin avril, le camp du président burundais Pierre Nkurunziza multiplie les propos incendiaires et joue dangereusement avec la question ethnique, inquiétant analystes, diplomates et opposants.

Fin octobre, devant des responsables administratifs de Bujumbura, le président du Sénat Révérien Ndikuriyo a menacé de «pulvériser les quartiers» contestataires de la capitale, en rappelant les bombardements durant la guerre civile (1993-2006) des quartiers hutu, que l'armée - alors dominée par la minorité tutsi - accusait d'héberger des rebelles. «Aujourd'hui, les policiers tirent dans les jambes pour éviter de tuer quand ils sont la cible de grenades dans vos quartiers (...)

Mais le jour où on va leur dire de «travailler», ne venez pas pleurer!», a surtout lancé M. Ndikuriyo. Ce verbe «travailler» n'est pas anodin dans la région. Il renvoie au génocide de 1994 qui fit 800 000 morts en trois mois au Rwanda voisin : les miliciens hutu partant massacrer les Tutsi étaient enjoints à bien «travailler».

Burundi

Ntahangwa - Les « lamentations » d'une future victime

Les bords de la rivière Ntahangwa continuent à s'effondrer, les travaux d'urgence de stabilisation des… Plus »

Copyright © 2015 Fahamu. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.