13 Novembre 2015

Maroc: Le président sahraoui appelle la communauté internationale à faire pression sur le Maroc

Madrid(espagne) — Le président de la république ,SG du Front Polisario ,M.Mohamed Abdelaziz, a appelé jeudi à Madrid, la communauté internationale à faire pression sur l'occupant marocain afin de mettre fin à cette colonisation des territoires sahraouis qui a trop duré.

S'exprimant lors d'une conférence de presse tenue à Madrid à la veille de la 40e édition de la Conférence européenne de soutien et de solidarité avec le peuple sahraoui (EUCOCO), M. Abdelaziz, a indiqué que "la communauté internationale, notamment l'Espagne et la France doivent assumer leurs responsabilités et faire pression sur l'occupant marocain pour achever ce processus de décolonisation dans les territoires sahraouis occupés".

La capitale espagnole abritera, du vendredi à samedi, la 40e édition de l'EUCOCO.

Le président sahraoui a souligné que cette conférence représente pour l'Espagne, qui a commis un "crime" contre le peuple sahraoui en signant le déclaration de Madrid en 1975, de régler sa dette envers la population sahraouie qui a souffert et continue de souffrir de l'invasion marocaine depuis 40 ans.

Le SG du Front Polisario a, en outre, dénoncé la politique menée par le Maroc, entravant les efforts de l'Envoyé personnel du secrétaire générale de l'ONU, M.Christopher Ross, et son opposition à la légalité internationale en refusant le dialogue pour le règlement du conflit du Sahara occidental par l'organisation d'un référendum sur l'autodétermination du peuple sahraoui.

"Le Maroc est entrée en confrontation directe avec l'ensemble de la communauté internationale en refusant l'organisation du référendum d'autodétermination du peuple sahraoui, en empêchant l'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental, M.Cristopher Ross, de poursuivre ses efforts et en continuant à piller les richesses du Sahara occidental", a dénoncé le président sahraoui.

Réitérant l'attachement du peuple sahraoui à une solution pacifique au conflit, M. Abdelaziz n'a toutefois pas écarter l'option de la lutte armée.

"Nous sommes pacifistes et nous plaidons pour le règlement pacifique de ce conflit. Mais si le Maroc continue à défier la légalité internationale, nous sommes prêts à retourner à la lutte armée", a-t-il averti, appelant, dans ce sens, l'ONU et l'ensemble de la communauté internationale à soutenir le peuple sahraoui dans sa lutte légitime et juste pour son indépendance, notamment à travers l'organisation d'un référendum d'autodétermination.

A la même occasion, le président Mohamed Abdelaziz a réaffirmé que "le peuple sahraoui est plus que jamais déterminé dans sa lutte pour l'indépendance, soulignant que la résistance du peuple sahraoui "met aujourd'hui le Maroc dans un isolement sur la scène internationale".

Le président sahraoui a, en outre, fortement dénoncé "les dépassements et les violations des droits de l'homme commis par les autorités marocaines dans le territoires sahraouis occupés", appelant, à cet égard, les autorités d'occupation à libérer tous les détenus sahraouis, notamment les 650 disparus depuis l'invasion marocaine en 1975 à ce jour".

En réaction au dernier appel du secrétaire générale de l'ONU, M.Ban Ki-moon, à de véritables négociations entre les parties en conflits (le Front Polisario et le Maroc) pour mettre un terme à cette colonisation, M. Abdelaziz a considéré cet appel comme un "signe de l'isolement du Maroc".

Le secrétaire général de l'ONU a appelé la semaine dernière à New York à de véritables négociations entre le Front Polisario et le Maroc qui doivent être lancées dans les prochains mois et devant aboutir à l'autodétermination du peuple sahraoui.

Le président sahraoui a, par ailleurs, rendu un hommage appuyé à l'Union africaine (UA) qui a réaffirmé sa volonté et affiché sa détermination pour le parachèvement du processus de décolonisation de cette dernière colonie sur le continent africain, citant les résolutions du dernier sommet de l'UA tenu à Johannesburg en Afrique du Sud. Il a aussi salué les pays qui soutiennent les causes justes dans le monde, à leur tête l'Algérie "pour ses positions en faveur de l'autodétermination de peuple sahraoui.

Maroc

Politique nationale d'immigration et d'asile - Les efforts déployés et les objectifs à atteindre

Driss Yazami : Le gouvernement est appelé à élaborer un nouveau cadre juridique qui prenne compte… Plus »

Copyright © 2015 Sahara Press Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.