4 Décembre 2015

Afrique: MSF et Greenpeace lancent des opérations de sauvetage conjointes en mer Egée

communiqué de presse

MSF et l'organisation environnementale Greenpeace ont lancé une opération conjointe pour secourir les personnes risquant leur vie pour traverser la mer séparant la Turquie de la Grèce. MSF appelle à l'ouverture d'un passage terrestre sûr et légal entre la Turquie et la Grèce.

Les équipes de MSF et Greenpeace utilisent trois bateaux pneumatiques rigides. Ces bateaux sont basés sur la côte nord de Lesbos, en soutien et sous la coordination des garde-côtes grecs. Des équipes médicales de MSF sont également présentes dans les zones de débarquement, afin de fournir des soins d'urgence pour les personnes dont l'état de santé s'avérerait critique. Trois ambulances assurent les référencements nécessaires vers l'hôpital. La présence des équipes MSF s'ajoute aux efforts des groupes de bénévoles déjà présents, et qui fournissent une assistance aux personnes traversant les îles grecques.

Depuis le 28 novembre, les équipes de MSF et de Greenpeace ont aidé plusieurs centaines de personnes, dont des dizaines secourues à bord de bateaux en détresse. A terre, les équipes médicales MSF ont secouru 20 personnes arrivées dans un état de santé critique. Neuf d'entre elles ont été conduites à l'hôpital pour recevoir des soins spécialisés.

Dans les prochains jours, MSF prévoit de fournir trois nouveaux bateaux pneumatiques, afin d'augmenter les capacités de sauvetage sur d'autres îles. Les équipes MSF viendront secourir les bateaux en détresse, puis fourniront une assistance médicale aux personnes secourues une fois débarquées.

« C'est parce que nous sommes horrifiés par la crise continue des réfugiés en mer Méditerranée que nous nous sentons obligés d'agir, déclare Alexandra Messare, directrice des programmes de Greenpeace en Grèce. Fuir, dans l'espoir d'une vie meilleure, les conflits, la pauvreté et les violations des droits de l'homme dans son pays d'origine, n'est pas un crime. Nous croyons que tous ceux ayant la capacité d'aider devraient faire quelque chose. Aussi avons-nous apporté notre expérience maritime dans cette collaboration avec MSF, dans l'espoir de sauver des vies. »

Malgré la détérioration des conditions météorologiques à l'approche de l'hiver, plus de 140 000 personnes ont traversé la mer entre la Turquie et la Grèce au mois de novembre, dont 65% accostant sur l'île de Lesbos (chiffres HCR). Et depuis le mois de septembre, 330 personnes, pour la plupart des enfants, ont perdu la vie en mer Egée en tenant de chercher un havre de paix en Europe.

A Lesbos, les équipes médicales MSF ont effectué 10 169 consultations médicales depuis le mois de juillet, dont 6 154 ces deux derniers mois. Depuis octobre, les équipes ont vu un nombre grandissant de personnes souffrant d'infections respiratoires et d'hypothermie, liées à une mer de plus en plus démontée et un temps de plus en plus froid.

MSF considère que les efforts qu'elle déploie en mer Egée ne peuvent être qu'une solution temporaire, et souligne que des alternatives sûres doivent être trouvées pour les personnes tentant de rejoindre l'Europe : « Nos activités en mer Egée ne sauraient être qu'un aménagement provisoire pour alléger les souffrances et les pertes en vie humaines dont nous avons été témoins ces derniers mois, affirme ainsi Marietta Provopolou, Directrice Générale de MSF Grèce. Alors que les conditions météorologiques s'aggravent, et rendent la mer de plus en plus dangereuse, nous savons hélas qu'il y aura d'autres tragédies en mer ».

L'Europe devrait dès lors arrêter de fuir ses responsabilités et proposer des voies de passage sûres et légales pour les personnes en recherche de sécurité, affirme Stefano Argenziano, coordinateur des programmes MSF : « il est inacceptable que la principale possibilité d'accéder à une protection internationale en Europe implique de devoir risquer sa vie en mer. Et ceci est d'autant plus inadmissible que l'accès à l'Union Européenne pourrait s'effectuer via la frontière terrestre turque, évitant ainsi de nombreux morts ».

MSF fournit une assistance médicale et psychologique aux personnes arrivant sur les Iles de Lesbos, Samos, et les Iles du Dodécanèse. A Lesbos, MSF fournit le transport pour les nouveaux arrivants de la Côte Nord aux centres d'enregistrement ; délivre des secours au centre de transit de Matamados ; et fournit des soins médicaux dans les centres de réception de Kara Tepe et Mria. A Samos, les équipes MSF effectuent un screening médical et soignent les nouveaux arrivants. Elles proposent également transports, nourriture et aide de première urgence au port de Vathy et aux centres de réception. Enfin, aux îles du Dodécanèse, MSF effectue des cliniques mobiles et propose des soins psychologiques aux victimes de naufrages. Depuis le début de ses opérations sur les îles Grecques, les équipes MSF ont effectué plus de 22 100 consultations médicales.

Que fait MSF pour les réfugiés en Europe et autour de la Méditerranée ?

Survolez l'illustration pour faire apparaitre les informations ou cliquez ici pour l'afficher en grand format.

Afrique

Sénégal 105 Guinée 39, l'Afrobasket dames 2017 démarre fort

Début ce vendredi à Bamako au Mali de l'Afrobasket 2017 dames. 12 pays à l'assaut de la succession… Plus »

Copyright © 2015 Medecins Sans Frontieres. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.