7 Décembre 2015

Burundi: Nouvelles atteintes à la liberté d'expression

Les journalistes et défenseurs des droits humains au Burundi ont eu une année difficile. Une répression implacable du gouvernement a contraint la plupart d'entre eux à fuir le pays.

L'assaut a été mené sur tous les fronts : fermeture par le gouvernement de toutes les principales stations de radio privées; menaces de mort répétées ; menaces de poursuites judiciaires basées sur des accusations fallacieuses ; passages à tabac ; et tentative d'assassinat d'un éminent militant des droits humains, Pierre Claver Mbonimpa.

La société civile dynamique du Burundi, ainsi que ses médias indépendants, étaient jalousés par d'autres pays de la région dans le passé. Mais le gouvernement s'est employé cette année à les réduire à néant.

Burundi

2 ans après l'attaque contre les camps militaires

Le lendemain des attaques, près de trois cents jeunes avaient été arrêtés, certains… Plus »

Copyright © 2015 Fahamu. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.