2 Janvier 2016

Liberia: Des Casques bleus accusés d'avoir frappé un adolescent

Au Liberia, L'ONU a annoncé l'ouverture d'une enquête sur deux Casques bleus de la Minul, la mission des Nations unies déployée depuis 2003 dans ce pays d'Afrique de l'Ouest.

On ignore la nationalité des soldats visés. Ils sont soupçonnés d'avoir frappé un adolescent dans le nord du pays. Il a été hospitalisé sur place le 7 décembre avant d'être transféré le premier janvier, dans un hôpital de la capitale Monrovia, à l'initiative de la Minul.

Il était dans un état grave, mais son pronostic vital n'est pas engagé, et son état s'améliore, selon les médecins. L'incident se serait produit le 4 décembre dans le comté de Bong, dans le nord du pays près de la frontière avec la Guinée.

D'après l'ONU, le jeune homme aurait dans une première version racontée à sa grand-mère le 4 décembre qu'il avait fait une chute de camion.

Il est tombé gravement malade au cours des jours suivants et a été hospitalisé dans un hôpital du nord du pays le 7 décembre.

Il a donc incriminé des soldats des Nations unies dans un deuxième temps, ce qui explique sans doute pourquoi la mission n'a été interpellée que le 29 décembre.

Elle a œuvré pour qu'il soit transféré dans un meilleur hôpital, dans la capitale, Monrovia, le surlendemain, et a décidé d'une enquête préliminaire.

Celle-ci est conduite par le plus haut gradé de la police militaire de la Minul et devrait être achevée la semaine prochaine. La tension est redescendue d'un cran depuis ces annonces de la mission, indique le porte-parole de la Minul.

Russel Geekie ne cache pas que la communauté où réside l'adolescent était très en colère d'apprendre que des Casques bleus avaient peut-être porté des coups à l'un des siens.

Elle a néanmoins renoncé à organiser des manifestations, le projet avait été évoqué. La mission onusienne appelle néanmoins la population au calme, elle indique que l'état de santé du jeune homme progresse et promet de faire toute la lumière sur l'incident et ces accusations qu'elle affirme prendre très au sérieux.

Liberia

Aux Etats-Unis, un ancien rebelle libérien rattrapé par ses crimes

Son nom de guerre était « Jungle Jabbah ». Cet ancien commandant rebelle libérien risque… Plus »

Copyright © 2016 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.