5 Janvier 2016

Cote d'Ivoire: La fuite du cacao vers le Libéria se poursuit

opinion

La fuite du cacao et autres produits agricoles vers les pays limitrophes inquiètent les autorités ivoiriennes plus particulièrement les douaniers.

Après la saisie de 40 tonnes de cacao en fuite vers le Liberia, la douane vient de saisir une importante cargaison de trois Kia moteurs chargés de cacao à Sipilou en partance pour la Guinée. Même si cette saisie semble réjouir les autorités douanières, il n'en demeure pas moins que la situation de ces fuites de produits agricoles reste encore un sujet inquiétant. Après plusieurs saisies de cacao en partance pour le Liberia, une réunion entre les douaniers, les policiers, les gendarmes, les eaux et forêts et le monde agricole s'est tenue le 21 décembre dernier. Objectif, réfléchir sur les stratégies pour mettre fin à ce fléau qui menace l'économie ivoirienne.

Cote d'Ivoire

4ème édition des journées du banquier - L'éducation financière au cœur des débats

La 4ème édition des journées du banquier s'est ouverte le lundi 11 décembre 2017, dans un… Plus »

Copyright © 2016 Fahamu. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.