30 Janvier 2016

Madagascar: Nosy Be - Tollé contre une affaire de pédophilie

Un millier et demi de personnes ont adhéré à une pétition en ligne. Elles dénoncent les subterfuges dans une affaire de pédophilie qui suscitent des remous.

Plus d'un millier de personnes s'insurgent contre la pédophilie, dans la ville de Nosy Be. Depuis près d'un mois, 1 780 personnes, sidérées par ce scandale, ont adhéré à une pétition en ligne, adressée à la ministre de la Justice.

C'est la poursuite lancée par un ressortissant étranger, contre un chef fokontany de l'île au parfum, ainsi que la mère d'une fillette qui l'a accusé de pédophilie et de détournement de mineur en 2006, qui a ouvert la boîte de Pandore.

Revenu dans le Nord-ouest de la Grande ile, après avoir été innocenté par le système judiciaire malgache, cet Européen, âgé d'une soixantaine d'années, revient aujourd'hui à la charge, pour donner du fil à retordre, à la mère de famille et au chef fokontany qui ont réclamé justice en 2006.

Chasse aux sorcières

Revigoré par le revirement de situation en sa faveur, le sexagénaire les poursuit pour dénonciation calomnieuse. Traduites devant le Parquet pour cette affaire, les deux personnes poursuivies en justice, ont bénéficié d'une mise en liberté provisoire. Leur procès est prévu se tenir la semaine prochaine.

Avant que l'affaire ne se retourne contre ces deux accusés, le ressortissant étranger a comparu en 2006 pour pédophilie devant le tribunal de Nosy Be, où il a décidé de s'installer après avoir été admis à la retraite. L'audience a eu lieu sans que la partie plaignante n'ait été avisée, et le suspect a eu gain de cause. L'affaire a été rejugée par la Cour du tribunal à Mahajanga en 2008, lorsque les plaignants, soutenus par le chef fokontany, aujourd'hui sujet à une poursuite, ont interjeté en appel. Le tribunal a alors condamné le sexagénaire à cinq ans de prison ferme, lorsque le verdict est tombé.

L'accusé a du coup déposé un pourvoi en cassation, puis s'est réfugié en Europe. Après avoir été innocenté, le voilà qui aménage à nouveau dans le Nord-Ouest de Madagascar, à Ambanja. La saga judiciaire, qui semble s'apparenter à un règlement de compte, voire à une chasse aux sorcières, se poursuit du coup.

Madagascar

Don de maillots pour les Barea

Le comité de la RNS ou Rencontres nationales sportives, cette entité qui regroupe annuellement toute la… Plus »

Copyright © 2016 L'Express de Madagascar. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.