1 Février 2016

Nigeria: Les hommes de Boko Haram ne sont pas des musulmans

interview

«Assiatou», 15 ans, a vécu durant quarante-cinq jours capturée par Boko Haram.

Au cours de ces six longues semaines, la jeune nigériane a subi le parcours désormais rodé - mariage forcé, viol, endoctrinement religieux - que font subir les hommes de la secte islamiste aux femmes qu'ils raflent lors de leurs expéditions sur les villes de cette partie septentrionale du Nigeria dont ils ont fait leur fief. La ville d'Assiatou s'appelle Damasak (Etat de Borno). L'adolescente qui témoigne sous couvert d'anonymat n'est pas la première à raconter son calvaire. Mais le dialogue qu'elle a pu nouer avec la journaliste Mina Kaci, présente plusieurs semaines avec elle à Niamey où elle a trouvé refuge, permet d'entrer dans le récit intime d'une victime de Boko Haram. Il en est sorti un livre Enlevée par Boko Haram.

Nigeria

Un attentat meurtrier à Maiduguri cause la mort de 16 personnes

Au Nigeria, 3 femmes se sont faites exploser, dimanche 22 octobre au soir à Maidugouri, capitale de l'Etat du… Plus »

Copyright © 2016 Fahamu. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.