1 Février 2016

Kenya: 127 millions de dollars pour la cyber-sécurité en 2016

opinion

C'est un budget de 13 milliards de shillings (127 400 000 dollars) qui a été dédiée cette année à la lutte contre la cybercriminalité croissante au Kenya

. La revue à la hausse de ce budget découle d'une directive présidentielle dont le but final est la protection du système informatique de l'Etat de toute intrusion criminelle. En octobre dernier, le président de la République, Uhuru Kenyatta, avait demandé que les organismes d'Etat et les ministères abritent des cellules de cyber-sécurité coordonnées par une seule autorité, afin que le gouvernement ne soit plus vulnérable aux attaques informatiques.

Il avait aussi demandé que le ministère des Tic élabore et formule des directives pour mieux gérer les prix, la quantité, la qualité et les normes en matière d'acquisition d'équipements de TIC. Selon le rapport de cyber-sécurité 2015 d'Idc sur le Kenya, les attaques de hackers ont fait perdre au pays 15 milliards de shilling (147 000 000 dollars). Au-delà des entreprises, le secteur public avait été le plus touché.

Kenya

La commission électorale dans la tourmente

Au Kenya, c'est un départ de plus au sein de la commission électorale en pleine crise interne. Deux jours… Plus »

Copyright © 2016 Fahamu. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.