1 Février 2016

Somalie: Le Kenya silencieux face au massacre de ses soldats par les Shebab

Photo: Shabelle
Un car piégé à la bombe à Mogadishu, Somalie
opinion

Plus d'une semaine après l'attaque menée le 15 janvier dernier contre une base militaire kényane dans le sud de la Somalie, le bilan demeurait incertain. Soucieux de minimiser les conséquences de ce qui est sans doute l'un des pires revers militaires de son histoire, le Kenya refusait de communiquer sur le nombre de morts.

Mais les officiels somaliens et occidentaux affirment qu'entre 80 et 100 soldats ont été tués par les islamistes somaliens - les victimes étaient toutes membres d'un contingent intégré à la force de l'Union africaine en Somalie. Depuis quelques années, les Shebab avaient paru perdre du terrain. Mais ils ont multiplié, ces derniers mois, les attaques contre des bases militaires, se servant allègrement dans leurs arsenaux.

Somalie

Le président Farmajo annonce une riposte contre les shebabs

Une semaine après l'attentat de Mogadiscio, qui a coûté la vie à 358 personnes, le… Plus »

Copyright © 2016 Fahamu. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.