1 Février 2016

Madagascar: Certains biens de Ravalomanana restitués

opinion

Suite à l'appel de l'ancien président Ravalomanana qui demande la restitution de ses biens quel que soit leurs états, certains détenteurs commencent à rendre ce qu'ils ont entre les mains.

Le député Tim, Guy Rivo Randrianarisoa, proche de l'ancien chef de l'Etat, note que lors de ce fameux lundi noir 2009, rien que les camions du groupe Tiko dérobés se chiffrent à 440. Sans parler des autres véhicules et autres biens.

Après l'appel de ce 26 janvier, certains détenteurs ont restitués des véhicules, certains en mauvais états, certains en état de marche mais exigeant des réparations. Si les biens mobiliers sont en train d'être rendus, ce n'est pas le cas des biens immobiliers. Le clan Ravalomanana précise que des terrains de l'ancien chef de l'Etat sont encore confisqués depuis la crise de 2009 et ne sont pas encore rendus à son propriétaire jusqu'ici.

Madagascar

Épidémie - La barre de cent morts de peste approche

L'épidémie de peste a tué près de cent personnes en deux mois et demi. La riposte est… Plus »

Copyright © 2016 Fahamu. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.