15 Février 2016

Egypte: Cinq ans après sa chute, Moubarak éclipsé par un régime plus autoritaire

opinion

Cinq ans après la révolte qui le chassa du pouvoir, l'ex-président égyptien Hosni Moubarak vit dans une suite d'un hôpital militaire, son clan est quasiment réhabilité dans l'opinion.

Le "Raïs", maître absolu de l'Egypte durant trois décennies, a quitté le pouvoir le 11 février 2011, après 18 jours d'un mouvement populaire motivé essentiellement par le ras-le-bol des violences policières et d'une corruption endémique qui minait le développement du plus peuplé des pays arabes.

Mais cinq ans après, morts violentes dans les commissariats, arrestations arbitraires et disparitions d'opposants sont à nouveau dénoncées par les défenseurs des Droits de l'homme. Ils qualifient de "plus répressif que celui de Moubarak" le pouvoir du chef de l'Etat Abdel Fattah al-Sissi, l'ex-chef de l'armée qui destitua le président islamiste élu Mohamed Morsi en 2013.

Egypte

CAF Ligue des Champions - Al Ahly récupère trois joueurs

Le milieu de terrain d'Al Ahly d'Egypte, Houssam Achour est forfait pour la demi-finale retour de la Ligue des champions… Plus »

Copyright © 2016 Fahamu. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.