15 Février 2016

Ouganda: L'ancien chef du renseignement maintenu en détention

opinion

L'ancien chef du renseignement ougandais, devenu un critique virulent du président Yoweri Museveni, s'est vu refuser une demande de mise en liberté sous caution et assistera au scrutin présidentiel du 18 février derrière les barreaux.

Le général David Sejusa, 61 ans, poursuivi pour s'être livré à des activités politiques, en contradiction avec les règlements de l'armée, a une nouvelle fois contesté ces accusations lors d'une audience devant un tribunal militaire placé sous haute surveillance. Le général Levi Karuhanga, a justifié sa décision par le risque de fuite à l'étranger du prévenu. Une nouvelle audience a été fixée au 23 février.

Ouganda

L'OMS soutient le confinement du virus de Marburg à la frontière avec le Kenya

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'efforce de contenir une épidémie du virus de Marburg… Plus »

Copyright © 2016 Fahamu. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.