24 Février 2016

Afrique: Helen Clark - Allocution de clôture de la Réunion ministérielle du 50è anniversaire du PNUD

document

L'objet de la réunion d'aujourd'hui était l'engagement stratégique des ministres concernant les grandes questions à résoudre et le rôle du PNUD, et je vous remercie toutes et tous de votre adhésion à l'esprit de la réunion, laquelle relevait davantage de Davos que d'une Assemblée générale, de votre engagement et de vos remarques judicieuses.

Un message clé a été émis lors du déjeuner par Erik Solheim : soyons positifs. Car malgré tous les gros titres défavorables des médias d'information, notre monde a été témoin d'immenses progrès.

Les gens vivent plus longtemps, sont plus instruits et leurs revenus ont augmenté. Nous n'avons pas encore atteint la ligne d'arrivée, mais nous en approchons. Nous avons vu des pays qui avaient éliminé la pauvreté. Nous en avons vu un grand nombre qui parvenaient à de nouveaux sommets.

Ce que je souhaite pour le PNUD, c'est qu'il continue d'être proactif, réactif et pertinent, tandis que les pays définissent leur parcours de développement.

Chaque pays est unique, mais si nous persévérons en vue de l'éradication de la pauvreté, si nous respectons les frontières de la nature et si nous continuons de favoriser le développement humain, nous serons sur la bonne voie.

D'ici l'achèvement de l'Agenda 2030, les pays seront pour la plupart des pays à revenu intermédiaire.

Et par conséquent le rôle du PNUD changera. Il sera marqué par un accroissement notable de la coopération et du partage des connaissances Sud-Sud, et des conseils de politiques.

Nous devons continuer d'évoluer avec notre temps. Nous ne sommes pas aujourd'hui ce que nous étions en 1966 et ce que nous serons en 2030. Mais nous serons toujours présents et toujours pertinents.

- Il nous a été rappelé aujourd'hui ce que le PNUD avait fait au cours du demi-siècle écoulé pour soutenir les pays et les aider à traverser des temps particulièrement difficiles, qu'il s'agisse de guerres et de conflits, de crises telles que celle de l'Ébola, des tâches de relèvement au lendemain de catastrophes naturelles ou des efforts de lutte contre la violence criminelle et le non-droit.

Il a été réconfortant d'entendre la remarque suivante du président du Togo lors de notre session d'ouverture : « L'intervention du PNUD a fait toute la différence à un point critique du développement de notre pays ».

Plus d'une décennie après ce point critique, le PNUD reste un partenaire précieux. Ces sentiments ont trouvé des échos chez de nombreux autres participants.

- D'autres intervenants ont souligné combien le soutien apporté par le PNUD au processus électoral, au renforcement des capacités et aux réformes constitutionnelles avait été crucial pour le progrès.

Le Pakistan a noté : « Il est facile de fixer des objectifs. Il est difficile de les réaliser en l'absence d'un mécanisme porteur. »

- Divers pays, dont la Lettonie et la Turquie, ont également réfléchi à leur parcours avec le PNUD, qui les a vu passer du statut de pays bénéficiaires de l'aide à celui de pays donateurs et de partenaires d'autres pays en développement. Le partenariat du PNUD avec les pays en développement s'inscrit dans la durée.

- Nombre d'intervenants ont également rappelé les importantes contributions du PNUD aux grands agendas internationaux de développement, notamment par le biais du concept de développement humain, et au programme Action 21 du Sommet « Planète Terre », à la Déclaration du Millénaire de 2000 et à présent à l'Agenda 2030.

Défis à l'horizon

Bien que la journée ait été marquée par une célébration des progrès accomplis, nous avons également demandé à faire preuve de réalisme devant les grands défis qui nous attendent.

- Nombre de pays ont exprimé leurs préoccupations quant au maintien de leurs progrès et des acquis de la décennie écoulée.

Le renforcement de la résilience des gens, des collectivités et des pays pour leur permettre de résister aux chocs de toutes sortes et de prospérer en dépit de ces chocs est une priorité pour tous.

Le PNUD s'emploiera à intégrer la gestion des risques dans son appui aux pays et dans ses programmes, répondant à l'appel lancé à Sendai en faveur d'une prise en compte systématique de la réduction des risques de catastrophe.

La Norvège a décrit le PNUD comme étant « indispensable » au renforcement de la résilience.

- Les inégalités ont été mises en exergue comme constituant un défi par des pays situés à tous les niveaux de développement.

Il faut, pour parvenir au développement durable, que tout le monde soit inclus. Il faut que les femmes, qui constituent la moitié de la population du globe, soient pleinement impliquées.

Il faut de même que soit impliquée la génération de jeunes la plus nombreuse de tous les temps, qui recherche un avenir positif dans la population active et qui souhaite avoir voix au chapitre.

- Nous avons entendu de nombreux appels en faveur de partenariats dans lesquels soient inclus les membres de la société les plus vulnérables et les plus marginalisés.

La lutte contre les inégalités sous toutes leurs formes est un impératif; elle est bonne pour l'économie et elle constitue un investissement dans la paix et la sécurité.

- La prévention des conflits violents bénéficie de l'élaboration de sociétés plus inclusives et de la réduction des vulnérabilités.

Nous avons entendu votre insistance sur les investissements dans la paix, la réconciliation et le dialogue, et sur l'importance de veiller à la pérennité de l'engagement des partenaires au développement.

- De nombreux pays ont évoqué la question cruciale de la sécurité de l'eau, du manque d'eau et de la gestion des ressources en eau. C'est là une source potentielle d'intensification des tensions au cours des années à venir.

Le PNUD est déterminé à aider les pays à éviter les crises latentes au moyen d'une amélioration de la gouvernance de l'eau et de la gestion des ressources en eau partagées.

- Nombreux sont ceux qui ont parlé des impacts de la dégradation de l'environnement qui entravent leurs progrès.

La lutte contre le changement climatique, l'instauration d'une gestion durable des ressources naturelle et la gestion des risques liés aux catastrophes naturelles sont d'une importance majeure.

Ainsi que l'a noté la Finlande, la protection de la Planète et l'instauration d'un développement durable ne sont pas des choix mais des questions de survie.

De nombreux pays ont besoin d'appuis pour opérer la transition vers les modèles de production plus durables auxquels il est fait appel dans l'Agenda 2030 et dans l'accord de la COP21 conclu à Paris.

Nous devons, les débats d'aujourd'hui l'ont affirmé, nous attacher de toute urgence à relever ces défis, même dans les circonstances difficiles de la conjoncture économique mondiale.

Les OMD ont été lancés en des temps plus propices. Il faut à présent puiser à toutes les sources de financements : publiques et privées, intérieures et internationales, développementales et environnementales.

Et comme l'a noté l'Égypte, « lorsque l'on coordonne différents fonds, les synergies sont d'une importance cruciale. Nous avons besoin de programmes intégrés mis en œuvre par une équipe unie. » Le PNUD joue un rôle dans la recherche de ces synergies

Le PNUD et l'Agenda 2030

Votre évaluation aujourd'hui de ce que le PNUD peut faire pour appuyer au mieux les efforts déployés par vos pays pour mettre en œuvre l'Agenda 2030 de manière efficace s'aligne de près sur la vision exposée dans notre Plan stratégique.

- Les ministres ont déclaré aujourd'hui qu'ils attachent de la valeur à notre rôle en tant que facilitateur de l'accès des pays aux connaissances, à l'expertise et aux ressources aux fins de la mise en œuvre des ODD.

M. le ministre Murah de la Sierra Leone a qualifié le PNUD « d'accélérateur de la réalisation des ODD ». Notre rôle d'appui pour aider les pays à pratiquer un développement tenant compte des risques a été reconnu.

- Les ministres ont également noté combien ils apprécient les efforts déployés par le PNUD pour assurer l'intégration et la cohérence de son leadership ainsi que son rôle de coordination au sein du système des Nations Unies pour le développement.

Vous avez été nombreux à nous inviter à jouer un rôle encore renforcé à cet égard, et nous serons heureux de le faire.

- Notre rôle dans les pays fragiles a fait l'objet d'une mention particulière. La Somalie ainsi que d'autres ont dit clairement que les pays touchés par les crises ne sauraient être laissés à l'écart de la réalisation des ODD. Le PNUD a un rôle clé à jouer dans ces contextes.

- L'importance du soutien de la coopération Sud-Sud a de même été évoquée par de nombreux pays, notamment le Panama et le Mozambique. Il existe dans tous les pays en développement, une somme considérable d'expériences, de politiques positives et novatrices et de pratiques optimales.

Tous les pays souhaitent vivement partager leurs expériences et les enseignements qu'ils ont tirés pour favoriser la réalisation des ODD.

Veiller à ce que le PNUD puisse répondre aux attentes

Le PNUD offre son soutien inconditionnel aux pays, mais il a aussi besoin de leur aide.

Nous bénéficions, en particulier, d'une base financière stable et prévisible pour entretenir nos activités multilatérales et nos partenariats et pour jouer notre rôle directeur du système des Nations Unies pour le développement.

Ce système repose sur cette armature de base que sont la présence universelle du PNUD dans les pays en développement et son envergure.

Nous demandons alors à tous les États Membres de considérer l'investissement dans le PNUD comme un investissement dans la présence mondiale et le mandant des Nations Unies pour le développement.

Nous entendons si souvent des dirigeants nous dire : le PNUD est le visage des Nations Unies dans notre pays. Nous sommes respectés pour notre expertise, notre neutralité politique et notre soutien constant de l'appropriation nationale.

Conclusion

La présente Réunion ministérielle indique clairement qu'il existe une compréhension partagée de la voie à suivre pour le développement et pour le PNUD en tant que « partenaire de confiance et stratégique ».

Nous vous sommes reconnaissants de votre présence, de votre leadership et de la générosité dont vous faites preuve dans vos pensées, vos actions et votre attachement à notre agenda partagé, ainsi que de la confiance que vous manifestez à notre égard. Votre inspiration et vos recommandations aideront à orienter les futurs travaux du PNUD.

En guise de conclusion, j'aimerais dire mon appréciation toute particulière à tous ceux et celles qui sont venus jusqu'à New York pour nous aider à définir notre avenir, ainsi qu'à l'équipe du PNUD dirigée par Michael O'Neill et appuyée par tous les cadres supérieurs du PNUD qui ont organisé cette extraordinaire réunion.

Nous vous sommes redevables de vos contributions, de même que nous le sommes envers tout notre personnel de par le monde qui s'attache avec dévouement à faire une différence pour les gens et pour notre planète.

Afrique

Changement climatique - Des éruptions volcaniques pour sauver le climat

Une éruption volcanique de forte ampleur peut influencer le climat d'une façon importante pour plusieurs… Plus »

Copyright © 2016 United Nations Development Programme. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.