27 Février 2016

Sahara Occidental: Le Président de la République appelle tous les pays du monde à soutenir la candidature de la RASD à l'ONU

Chahid El Hafed — Le Président de la République, SG Front Polisario, Mohamed Abdelaziz a lancé un appel à tous les pays du monde à hâter la reconnaissance de la République sahraoui (RASD) et soutenir sa candidature à l'Organisation des Nations Unies.

"40 ans après sa fondation, voici que l'Etat sahraoui réponde aux conditions d'adhésion dans les instances et les organisations internationales. A l'occasion de ce quarantième anniversaire, nous lançons un appel, à tous les pays du monde, afin de hâter la reconnaissance de la RASD, le soutien de sa candidature à l'Organisation des Nations Unies, pour appuyer l'équité et la paix et pour le parachèvement de la décolonisation du continent africain", a dit le Président de la République dans un discours de la Proclamation de la RASD.

"Ce serait là une bonne et une sage décision, sachant que l'État sahraoui indépendant et dont la souveraineté sera parachevée sur son territoire national, constitue un facteur de modération, d'équilibre et de stabilité dans la région et sera, à travers son choix de démocratie ouverte, son peuple conscient et pacifique, un lien de cohésion et d'adhésion entre les peuples et les pays de la région", a-t- il ajouté.

Le Président de la République a regretté la contribution honteuse des acteurs internationaux dans l'encouragement de l'Etat d'occupation marocain à persister dans l'intransigeance et l'obstruction.

M. Abdelaziz a appelé la France, pays de la liberté, la démocratie et les droits de l'homme, a adopté une position courageuse et décisive allant dans le sens d'une abstention de protéger l'agression et l'occupation marocaine et amener celui-ci à un engagement réel dans les efforts internationales, tendant à organiser un référendum sur l'autodétermination, et donc de créer un environnement favorable à la coopération étroite entre les peuples et les pays de la région, à même de servir les intérêts communs entre l'Europe et l'Afrique du Nord.

"Nous condamnons une fois de plus les efforts du Forum de Crans Montana tendant à organiser une nouvelle édition dans la ville occupée de Dakhla, en violation flagrante du Droit international", a-t- il ajouté.

"Le monde ne peut rester indifférent devant les pratiques coloniales dans ce vingt et unième siècle de l'occupation militaire marocaine illégitime, dont l'essence même est l'expansion, l'agression des voisins et l'inondation de la zone par la drogue, étant le plus grand producteur et exportateur de cannabis dans le monde, contribuant ainsi au soutien et à l'encouragement des gangs du crime organisé et des groupes terroristes, qui menacent la sécurité et la stabilité dans la région et dans le monde", a averti M. Abdelaziz.

Le chef de l'Etat a en outre souligné que "ce serait une honte pour les Nations Unies et pour la communauté internationale en général, de tarder à prendre des mesures concrètes et des sanctions nécessaires contre l'Etat marocain, en vue d'accélérer l'application de la légitimité internationale, en particulier permettre à la MINURSO, dans la plus brefs délais, d'accomplir sa mission, à savoir, l'organisation d'un référendum sur l'autodétermination du peuple sahraoui et un mécanisme lui permettant de protéger les droits de l'homme au Sahara occidental, de les surveiller et de les signaler".

Copyright © 2016 Sahara Press Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.