29 Février 2016

Djibouti: Peur sur la cité-État à l'aube de la présidentielle

opinion

Au pouvoir depuis 17 ans, Ismaïl Omar Guelleh a confirmé début décembre 2015 son souhait de briguer un quatrième mandat présidentiel.

Réélu avec 100 % des voix en 2005 faute de concurrent et 81 % en 2011 face à un concurrent jugé «factice» par ses opposants, IOG avait pourtant juré qu'il ne se représenterait pas en 2016. Mais, comme en 2011, il a finalement été contraint de « se plier à la volonté des Djiboutiens en acceptant de briguer un nouveau mandat» (sic). La coalition d'opposition l'Union pour le salut national refuse de participer à l'élection présidentielle, estimant que l'accord-cadre signé avec le pouvoir en 2014 et qui prévoyait une réforme de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) n'a pas été respecté.

Djibouti

Vers une ouverture du CHAN à tous les internationaux évoluant sur le continent

La Confédération africaine de football (CAF) envisage d'ouvrir le Championnat d'Afrique des nations… Plus »

Copyright © 2016 Fahamu. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.