4 Mars 2016

Sahara Occidental: Le référendum, les droits de l'Homme et les ressources au menu de la visite de Ban Ki-moon (MAE)

Chahid Al-Hafedh (Camps Des Réfugiés Sahraouis) — Le Ministre sahraoui des Affaire étrangères, Mohammed Salem Ould Salek, a indiqué vendredi à Chahid Al-Hafedh, que la situation des droits de l'Homme au Sahara occidental, l'exploitation illégale par le Maroc de richesses sahraouies et l'organisation du référendum sur l'autodétermination, sont les trois dossiers qui seront abordés par les responsables sahraouis et le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

Dans une déclaration , M. Ould Salek a indiqué que la visite de M. Ban Ki-moon de Smara (camps des réfugiés) et des territoires libérés (Bir Lehlou), prouve l'importance de la question sahraouie et démontre les efforts et la détermination de l'ONU pour mettre un terme à cette colonisation marocaine.

Le chef de la diplomatie sahraouie a indiqué que lors de cette rencontre avec M. Ban, les responsables sahraouis vont insister sur l'urgence de l'organisation du référendum de l'autodétermination du peuple sahraoui.

La Minurso doit achever sa mission pour laquelle a été engagée depuis 1991, en organisant un référendum d'autodétermination du peuple sahraoui, a souligné M. Ould Salek, affirmant que cette question sera abordée avec M.Ban, à l'occasion de sa visite.

L'élargissement du mandat de la Minurso à la surveillance des droits de l'Hommes dans les territoires occupés sera également évoqué, a indiqué M. Ould Salek, ajoutant que la partie sahraouie va exiger que des enquêtes soient faites sur les violations, les dépassements, les exactions et la pratique de la torture par les forces d'occupation marocaines contre les Sahraouis. " Nous soulèverons toutes ces questions ", a-t-il notamment indiqué.

La question des ressources sahraouies et l'exploitation illégale par le Maroc de ces richesses sera, également, abordée. " Nous allons exiger l'arrêt immédiat de ces pratiques coloniales ", a ajouté le responsable sahraoui, indiquant que les Nations Unies doivent assumer leur responsabilité quant à l'application des résolutions internationales.

" Le combat de notre peuple jouit d'une solidarité internationale très forte et très grande. C'est grâce à cette solidarité internationale à travers l'Europe, l'Afrique l'Asie et l'Amérique latine, que la question du Sahara occidental se trouve sur la table du Conseil de sécurité et sur l'agenda de l'ONU ", a-t-il affirmé, soulignant que cette solidarité évolue d'une manière " continue ".

Sahara Occidental

Horst Köhler interpellé à propos des 50 filles séquestrées par le Polisario

Le père adoptif de Maloma, José Morales, a appelé l'émissaire du SG de l'ONU pour le Sahara,… Plus »

Copyright © 2016 Sahara Press Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.