6 Mars 2016

Sahara Occidental: Ban Ki-moon lance un appel urgent à donner "plus d'attention et d'action" à la question du Sahara Occidental

Alger — Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a lancé dimanche à Alger, un appel urgent à donner "plus d'attention et d'action" à la question du Sahara Occidental occupé par le Maroc, en insistant sur le droit inaliénable du peuple sahraoui à l'autodétermination.

"Les Sahraouis ont le droit à la dignité, à la protection de leur droits humains et surtout à jouir de leur droit à l'autodétermination", a indiqué M.Ban lors d'une conférence qu'il a animée devant les étudiants de l'Institut diplomatique et des relations internationales (IDRI) en Algérie.

Soulignant que sa visite en Algérie a pour "objectif principal, l'évaluation de la recherche d'une solution politique à même de régler le conflit du Sahara Occidental", le secrétaire général de l'ONU a lancé un appel urgent à "donner plus d'attention et d'action" à la question du Sahara Occidental, resté sous occupation marocaine depuis 40 ans.

Le premier responsable de l'ONU a reconnu que "la résolution de la question du Sahara Occidental a beaucoup tardé", et que "la communauté internationale a longtemps négligé ce conflit avant que je nomme des personnes d'une certaine expérience pour s'occuper de ce dossier".

Evoquant sa visite aux camps de réfugiés sahraouis, M. Ban a fait savoir que "les Sahraouis ont délivré un message", disant que ce "peuple qui a droit à l'autodétermination s'est adressé face aux Etats influents".

"Je viens tout juste de rentrer de ma visite aux camps des réfugiés sahraouis, où j'ai constaté de visu les conditions dans lesquelles vivent les sahraouis".

"J'ai été particulièrement préoccupé par la situation des enfants dans les camps des réfugiés", a-t-il indiqué, avant d'expliquer que les enfants "qui sont nés, dans ces camps de réfugiés ont aujourd'hui 40 ans et qu'ils s'y trouvent toujours".

"J'ai rencontré (lors de ma visite aux camps de réfugiés ndlr) des gens frustrés qui ont exprimé leur colère" par rapport à leur situation, a-t-il poursuivi.

A ce propos, il a regretté le fait que la communauté internationale "focalise tout son attention sur les questions et les conflits qui font les unes des médias, alors qu'il y a des millions de personnes qui souffrent en silence", en référence notamment au peuple sahraoui.

Le chef de l'ONU, avait auparavant annoncé la reprise prochaine des tournées de son Envoyé personnel, Christopher Ross, en vue de relancer les pourparlers entre le Maroc et le Front Polisario, ainsi qu'une réunion des donateurs pour collecter des fonds au profit des réfugiés sahraouis. (SPS)

Copyright © 2016 Sahara Press Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.