16 Mars 2016

Afrique: La cour africaine des droits de l'homme et des peuples rend son arrêt dans l'affaire Wilfred Onyango et autres

document

La Cour africaine des droits de l'homme et des peuples rend son arrêt en l'Affaire 006/2013 Wilfred Onyango et autres c République-Unie de Tanzanie, vendredi 18 mars à partir de 10h, au siège de la Cour à Arusha (Tanzanie).

Les Requérants, citoyens du Kenya, allèguent qu'ils étaient au Mozambique en toute légalité, en voyage de prospection d'affaires, lorsqu'ils ont été enlevés le 16 janvier 2006, sans respect aucun des procédures légales d'extradition et embarqués à bord d'un avion militaire en direction de la Tanzanie où ils sont jusqu'aujourd'hui incarcérés et doivent répondre d'un chef d'accusation de meurtre et de trois chefs d'accusation de vol à main armée.

Les juges ont entendu les Requérants et l'État défendeur en mai 2015 lors de la 37e session ordinaire de la Cour à Arusha.

Afrique

ONU - Vers une baisse du budget des opérations de maintien de la paix

Après avoir laissé planer la menace d'un shutdown, un accord a finalement été trouvé… Plus »

Copyright © 2016 African Court on Human and Peoples' Rights. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.