19 Mars 2016

Cote d'Ivoire: La presse ivoirienne s'interroge sur le témoignage de Sam l'Africain

Cette semaine encore, la presse ivoirienne revient amplement sur les déclarations de Mohamed Sam Jichi alias Sam l'Africain, témoin de l'accusation, dans le cadre du procès conjoint Gbagbo - Blé Goudé, à La Haye. Revue.

Quoique « certains de ses propos aient énervé telle ou telle personne », signe Jean-Claude Djéréké, contributeur au journal Le Nouveau Courrier, « Sam n'est pas contre nous ». Une sortie adressée à ceux des partisans de Laurent Gbagbo qui estiment que le témoin P.44 a « enfoncé Blé Goudé et Laurent Gbagbo ».

Lors de son contre-interrogatoire du mardi 15 mars 2016 par la défense de Gbagbo, L'inter dit avoir perçu un témoin qui « ne veut noyer personne » : ni l'accusé Gbagbo, ni le chef de l'Etat Alassane Ouattara. « Ce n'est pas quelqu'un qui a donné les ordres pour aller tuer les gens. C'est la crise où il y avait des affrontements », diffuse L'inter, citant Sam l'Africain. Une sortie qui n'a pas manqué d'embarrasser « juge, avocat et procureur », aux dires du journal.

La France dans le collimateur du témoin de l'accusation

Le lundi 14 mars 2016, Sam l'Africain affirmait, lors du contre-interrogatoire de Me Altit, avocat principal de la défense de Gbagbo, que son camp (celui de Gbagbo) « avait peur » des « militants du RHDP (coalition soutenant Ouattara)» qui voulaient s'en prendre à eux, lors de la présidentielle de 2010, livre L'inter. Avant ladite élection, les rebelles n'avaient « pas totalement désarmé », à la connaissance du témoin, rapporte Soir Info.

Il a accusé Guillaume Soro (actuel chef du parlement ivoirien) d'avoir été « le responsable de cette rébellion », et la France de l'avoir créée, retranscrit Le Temps. « Les rebelles ont eu le soutien du Burkina où ils se sont réfugiés après la chute de Guéï », diffuse LG infos, citant le témoin P.44.

Le témoin de l'accusation a également soutenu que « la France ne voulait pas de Gbagbo parce qu'il était trop nationaliste », relaie Soir Info. « Le projet de créer une monnaie unique et sortir du CFA » est, aux dires de Sam l'Africain, la cause de la situation de Gbagbo, aujourd'hui. « Si Alassane Ouattara décide aujourd'hui de se passer du franc CFA, ou autre, il sera traité de dictateur par la France. Ils ont aujourd'hui mis tous les moyens à la disposition d'Alassane parce qu'il fait leur affaire », confie le témoin P.44, que mentionne Soir Info.

« Sam l'Africain pilonne la France », exulte Aujourd'hui. Il présente « les accusés » comme « des hommes de paix », note Soir Info. Son témoignage met « le procureur K.O débout », fait remarquer Notre Voie. C'est d'ailleurs au rythme des « objections de l'accusation » que la défense conduira son contre-interrogatoire, apprend-on L'inter.

Juge, accusation et défense s'empoignent

À l'audience de ce jeudi 17 mars 2016, Le Nouveau Courrier dit avoir assisté à un « clash entre la défense et le procureur ». Éric Macdonald, du bureau du procureur, s'est plaint que la défense pose des « questions orientées » à Sam l'Africain et en tire des conclusions, rapporte L'inter. Qui indique que le juge-président Cuno Tarfusser ne suivra pas l'adjoint de la procureure dans cette objection.

Entre le juge et la défense, il y a également eu un « petit accrochage » ce 17 mars, relaie L'inter. Me Altit n'a pas apprécié que « le dernier mot [... ] dans le prétoire » ne soit pas revenu à la défense. Alors qu'il a « fait remarquer qu'après l'interrogatoire du procureur et le contre-interrogatoire de la défense, il ne devrait plus avoir d'interrogatoire du procureur », livre L'inter.

Après neuf jours de témoignage à La Haye, Sam l'Africain a dit au revoir à la CPI ce vendredi 18 mars. Le témoin P. 44 a dit sa satisfaction d'avoir été devant cette Cour et entend se mettre au service de l'Afrique « pour apporter la paix ».

Cote d'Ivoire

CAN Maracana 2017 - Le Togo éliminé en demi-finale par la Côte d'Ivoire

Le Togo est éliminé ce samedi lors des demi-finales de la Coupe d'Afrique des Nations de Maracana qui se… Plus »

Copyright © 2016 Ivoire Justice. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.