6 Avril 2016

Tunisie: La présidence du gouvernement - La Tunisie vient de perdre une plume, une icône et une école

Tunis — « Avec la disparition du poète Seghaier Ouled Ahmed, la Tunisie vient de perdre une grande plume » a souligné la présidence du gouvernement dans un faire-part publié lundi soir à la suite du décès hier du poète après une longue maladie.

Ouled Ahmed « poète de la révolution et une figure de proue pendant des décennies, est une icône et une école de l'art, de la vie et du militantisme pour plusieurs générations de poètes, d'artistes et d'intellectuels » mentionne la même source.

La présidence du gouvernement a adressé ses condoléances à la famille du défunt et à toute la famille culturelle tunisienne réaffirmant son soutien à la culture et aux hommes de culture et mettant l'accent sur leurs rôles majeurs dans la critique et la libre expression ainsi que sur leurs apports dans les différents domaines de la création.

Tunisie

Dijon - Sans Haddadi, mais avec Sliti contre Lille

C'est avec Naim Sliti que Dijon reçoit Lille ce samedi pour le compte de la 18ème journée du… Plus »

Copyright © 2016 Tunis Afrique Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.