10 Avril 2016

Comores: Début du dépouillement après un scrutin marqué par des incidents

Photo: Pierre René-Worms
Début du dépouillement

Aux Comores, les opérations de vote ont pris fin pour le second tour de l'élection présidentielle. Et si dans la capitale, le scrutin s'est déroulé sans heurt, cela n'a pas été le cas dans les deux autres îles de l'archipel où des incidents ont été signalés à Anjouan et Mohéli.

Dans l'ensemble de l'archipel, les bureaux ont fermé. Certains sont restés ouverts un peu plus tard que prévu pour compenser les quelques minutes de retard de ce dimanche matin. Désormais, le dépouillement a commencé avec un décompte sous l'œil des représentants des candidats.

Après les cafouillages du premier tour, la Commission électorale a pris des mesures censées garantir plus de transparence. Chaque candidat dispose donc d'un représentant dans tous les bureaux de vote depuis ce matin et ses représentants surveillent maintenant le dépouillement puis ils pourront recevoir des copies de tous les procès-verbaux pour faire leur propre décompte des résultats.

Crispations à Anjouan et Mohéli

Sur l'île de la Grande Comore, le vote s'est passé dans le calme. Parfois même un peu trop au goût de certains. Plusieurs présidents de bureau trouvaient la participation plutôt faible ce dimanche. Mais sur les deux autres îles des Comores, il y a eu des tensions à tel point que certains bureaux ont dû fermer à Anjouan.

Le candidat Mouigni Baraka Said Soilih assure que dans plusieurs villages de l'île, les urnes n'étaient pas vides au début de la journée. Selon lui, des militants du pouvoir ont ensuite tenté de perturber le vote pour essayer de faire annuler l'élection dans les bureaux qui ne leur seraient pas favorables.

Sur l'île de Mohéli, des militants ont été arrêtés. Officiellement pour propagande, mais les intéressés assurent qu'ils ont été visés uniquement parce qu'ils soutenaient le candidat rival du pouvoir.

Comores

Bras de fer des routiers autour de la vignette automobile

Une grève des transports en commun paralyse l'île de Grande Comore. A deux mois de la fin de… Plus »

Copyright © 2016 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.