28 Avril 2016

Soudan: Un pas de plus

Après plusieurs occasions manquées, l'Organisation des Nations unies (ONU) a salué le retour de Riek Machar au Soudan du Sud. Le secrétaire général, Ban Ki-moon et le Conseil de sécurité ont tous deux appelé le pays à aller de l'avant et à former un gouvernement d'union nationale le plus rapidement possible, estimant qu'il s'agissait d'une étape cruciale vers la paix.

C'est la meilleure nouvelle venue du Soudan du Sud depuis bien longtemps. Mais, c'est surtout, ont souligné les quinze membres du Conseil de sécurité, une nouvelle étape dans l'application de l'accord de paix laborieusement signé le 26 août 2015 et une occasion majeure d'instaurer un processus de paix après deux ans d'une guerre civile qui a dévasté une grande partie du pays. L'investiture du vice-président Riek Machar doit maintenant être suivie d'effets, a prévenu l'ONU.

Officiellement, l'ONU se réjouit donc de ce retour, synonyme d'avancée dans le processus de paix, mais l'organisation jugera la réelle volonté du gouvernement sur le terrain. Le retour de Riek Machar suscite un espoir de paix. Lors de la prestation de sa serment mardi au palais présidentiel de Juba, la capitale sud-soudanaise, le chef de la rébellion et son grand rival, le président Salva Kiir, ont fait preuve d'amabilité et de bonne volonté. Ils étaient côte à côte, la main sur le cœur, lors de l'hymne national. M. Kiir a salué en son nouveau vice-président un «frère», dont il n'a «aucun doute» que le retour marquera la fin de la guerre, déclenchée en décembre 2013.

Mais les deux rivaux vont devoir prouver qu'ils sont capables de travailler ensemble et de faire taire les armes, alors que les combats n'ont jamais cessé depuis la signature de cet accord. Une profonde inimitié oppose MM. Kiir et Machar, qui ont tous deux gravi les échelons du pouvoir au sein de la rébellion qui a lutté contre le gouvernement central soudanais de Khartoum lors de la guerre civile de 1983-2005, avant que le Soudan du Sud ne devienne indépendant en 2011. Les deux dirigeants devront aussi composer avec une économie en ruines et une crise humanitaire qui frappe plus de cinq millions de personnes.

Soudan

«Déflagrations», la guerre dessinée par les enfants

C'est un livre de dessins bouleversants sur la guerre, vue à hauteur d'enfant. « Déflagrations… Plus »

Copyright © 2016 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.