30 Avril 2016

Kenya: Le Kenya brûle 150 tonnes d'ivoire pour lutter contre la contrebande

Photo: CITES
105 tonnes d’ivoire et 1,35 tonne de cornes de rhinocéros ont été brûlés à Nairobi, au Kenya le 30 avril 2016.

105 tonnes d'ivoires brûlées en public à Nairobi au Kenya ce samedi 30 avril, c'est la plus grosse incinération de défense d'éléphant jamais organisée. Un spectacle très télégénique pour alerter le monde entier sur la gravité du trafic d'ivoire.

Sous le ciel gris du parc national de Nairobi, le président kényan Uruhu Kenyatta, a mis le feu à la première pyramide de défense d'éléphant. Le président gabonais Ali Bongo s'est ensuite prêté à l'exercice. En tout, onze pyramides d'or blanc sur plus de 3 mètres de haut, 105 tonnes d'ivoire ont été enflammées. Un geste symbolique pour la lutte contre le braconnage des éléphants, décimés pour leur défense.

Devant un parterre de personnalités politiques et face aux caméras du monde entier, le président gabonais s'est montré confiant en l'avenir des éléphants, il a adressé un message aux braconniers et aux trafiquants d'ivoire : « Vos jours sont comptés, vous feriez mieux de vous mettre à la retraite avant que nous ne vous y mettions ».

Uruhu Kenyatta, lui, a appelé à l'interdiction totale du commerce d'ivoire. La survie d'environ 500 000 éléphants d'Afrique est en jeu. Le président kényan a martelé un principe clair : l'ivoire appartient aux éléphants, et il n'a aucune valeur, à part sur les pachydermes.

Ce bûcher d'ivoire, le plus gros jamais organisé a été diffusé en direct dans le monde entier. A Londres, New York, Sidney et surtout à Pékin pour avertir le grand public. Aujourd'hui, la Chine reste le plus gros pays demandeur d'ivoire, le kilo se négocie autour de 1 000 euros.

La France va interdire tout commerce d'Ivoire sur son territoire

En même temps, à Paris, la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a annoncé samedi l'interdiction de « tout commerce d'ivoire sur le territoire ». Il ne sera donc bientôt plus possible de revendre ou d'acheter de l'ivoire en France, sauf dérogation exceptionnelle. Une première dans un pays d'Europe, selon le gouvernement. Une initiative qui répond à une demande des Etats africains pour lutter contre le braconnage.

En savoir plus

Des tonnes d'ivoire brûlées pour alerter sur le déclin des éléphants

Le « Sommet des géants » s'est réuni vendredi 29 avril à Nanyuki au Kenya avec comme… Plus »

Copyright © 2016 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.