2 Mai 2016

Afrique: A Nairobi, l'ONU apporte son soutien aux pays du continent en lutte contre le trafic d'ivoire

Photo: CITES
105 tonnes d’ivoire et 1,35 tonne de cornes de rhinocéros ont été brûlés à Nairobi, au Kenya le 30 avril 2016.

Suite à la destruction par le Kenya ce weekend de la quasi-totalité des stocks d'ivoire et de cornes de rhinocéros du pays pour protester contre le braconnage, deux hauts responsables des Nations Unies ont apporté leur soutien aux pays d'Afrique en lutte contre le commerce illégal des espèces sauvages.

Lors d'une cérémonie qui a eu lieu samedi dans la capitale kenyane Nairobi, près de 105 tonnes d'ivoire et 1,3 tonne de cornes de rhinocéros ont été brulées pour exhorter le monde à mettre un terme au commerce de trophées d'espèces sauvages, qui contribue à leur extinction progressive.

Organisé à l'initiative du Kenya Wildlife Service, l'agence publique du pays chargée de la conservation de la nature, cet évènement s'est déroulé en présence des Présidents du Kenya, du Gabon et de l'Uganda, ainsi que du Directeur exécutif adjoint du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), Ibrahim Thiaw, et de l'Administratrice du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Helen Clark.

« Nous ne pouvons tout simplement pas nous permettre de laisser le braconnage continuer un jour de plus », a déclaré M. Thiaw dans un communiqué de presse rendu public le jour même. « Cela va à l'encontre de tout sens moral, économique ou politique ».

Le Directeur exécutif adjoint a rappelé l'estimation selon laquelle, entre 2010 et 2012, 100.000 éléphants ont été tués pour leur ivoire, sur une population totale de moins de 500.000. Les éléphants des forêts, a-t-il ajouté, ont vu leur population diminuer de deux tiers entre 2002 et 2011, en raison du braconnage, et des rapports plus récents montrent que la population des éléphants de la savane a diminué de 60% en Tanzanie et de 50% au Mozambique depuis 2009.

Trouver des moyens de lutter contre le commerce illégal de la faune, y compris l'ivoire d'éléphant, sera l'une des grandes priorités de la deuxième Assemblée des Nations Unies pour l'environnement du PNUE, qui se tiendra à Nairobi du 23 au 27 mai. Elle devrait se pencher dans l'ensemble sur la réalisation des objectifs environnementaux du Programme de développement durable à l'horizon 2030.

En savoir plus

Le Kenya brûle 150 tonnes d'ivoire pour lutter contre la contrebande

105 tonnes d'ivoires brûlées en public à Nairobi au Kenya ce samedi 30 avril, c'est la plus grosse… Plus »

Copyright © 2016 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.