2 Juin 2016

Erythrée: Le HCR préoccupé par des expulsions d'Erythréens par le Soudan

Photo: FBI
Stopper le trafic humain

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s'est déclaré jeudi profondément préoccupé par les récentes expulsions d'Erythréens par le Soudan vers leur pays d'origine.

« Au moins 313 Erythréens ont été arrêtés le 6 mai dans la ville de Dongola au nord du Soudan. Ils ont été jugés et condamnés pour être entrés illégalement au Soudan en vertu des lois nationales sur l'immigration et ont été renvoyés de force en Érythrée le 22 mai », a dit le HCR dans un communiqué de presse publié à Genève.

D'après les informations obtenues par le HCR, il y a eu une autre expulsion collective de 129 Érythréens vers leur pays d'origine quelques jours avant l'incident du 22 mai.

« La dernière expulsion comprenait six Érythréens qui étaient enregistrés comme réfugiés. Les autres n'avaient pas demandé l'asile, mais il n'est pas sûr qu'ils aient eu l'occasion de le faire », a ajouté le HCR.

Selon l'agence onusienne, le retour forcé des réfugiés, demandeurs d'asile ou autres personnes qui pourraient avoir besoin d'une protection internationale peut constituer un refoulement qui est interdit par le droit national du Soudan, la Convention de 1951 sur les réfugiés, la Convention de l'OUA de 1969, le droit international des droits de l'homme et le droit international coutumier.

Le HCR a rappelé au Soudan ses obligations en vertu du droit international et du droit soudanais et a demandé au gouvernement de ce pays d'éviter les retours forcés d'Érythréens vers leur pays d'origine.

En savoir plus

Les arrestations de migrants érythréens se multiplient au Soudan

Au Soudan, les autorités procèdent à de plus en plus d'arrestations de migrants fuyant la dictature… Plus »

Copyright © 2016 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.