9 Juin 2016

Soudan: Darfour - La CPI dénonce l'inaction du Conseil de sécurité face à l'impunité

La Procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda, a demandé jeudi au Conseil de sécurité de l'ONU de mettre fin à son inaction concernant les crimes commis au Darfour, au Soudan.

En 2009, la CPI a émis des mandats d'arrêt contre le Président du Soudan Omar Al-Bachir et d'autres hauts responsables accusés de génocide, de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre au Darfour, qui n'ont toujours pas été exécutés.

« Quel message envoyons-nous si ceux qui sont visés par des mandats d'arrêt peuvent se déplacer librement ? », a demandé Mme Bensouda dans un discours devant les membres du Conseil.

La Procureure s'est étonnée que les cas signalés par la Cour de non coopération de pays en vue de l'exécution de ces mandats d'arrêt n'aient pas incité le Conseil à agir. « Le Conseil ne doit pas et ne peut pas rester silencieux », a-t-elle dit.

« L'irrespect des décisions de la Cour a encouragé certains Etats à exprimer publiquement leur fierté de ne pas se soumettre à l'autorité du Conseil », a poursuivi Mme Bensouda, ajoutant que cet état de fait ne faisait qu'exacerber les frustrations des victimes.

Malgré ces difficultés, la Procureure a promis « qu'elle ne baisserait pas les bras ». « Nous ne prendrons pas de repos tant que M. Al Bachir et tous ceux qui sont visés par un mandat d'arrêt ne seront pas jugés à La Haye », a-t-elle dit, en référence au siège de la CPI qui se trouve dans la capitale des Pays-Bas.

En 2005, le Conseil de sécurité a demandé à la CPI d'enquêter sur les crimes de guerre au Darfour, où près de 300.000 personnes auraient péri et plus de 2 millions d'autres auraient été déplacées depuis que la guerre civile a éclaté en 2003 entre le gouvernement et les rebelles.

Soudan

«Déflagrations», la guerre dessinée par les enfants

C'est un livre de dessins bouleversants sur la guerre, vue à hauteur d'enfant. « Déflagrations… Plus »

Copyright © 2016 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.