29 Juin 2016

Cote d'Ivoire: 3ème république - La société civile invitée à la table des débats

L'Ong Civis-CI et le Groupe de travail des jeunes pour la gouvernance et les droits de l'homme (Gtj) ont or- ganisé une conférence publique. C'était le mardi 28 juin 2016 à la fondation Friedrich Naumann à Cocody.

« Initiative citoyenne pour une réforme constitutionnelle : Bilan à mi-parcours - parole à la société civile », tel était le thème de cette conférence animée. Dr Koua Geoffroy, juriste - analyste politique et enseignant de droit constitutionnel, par ailleurs co-conférencier de la journée.

Intervenant sur le sous-thème 1 « Enjeux de l'élaboration d'une nouvelle Constitution », le juriste a indiqué que l'élaboration d'une nouvelle Constitution obéit à une double procédure, en l'occurrence celle de l'élaboration et celle de la procédure d'adoption.

Pour ce qui est du 1er point, le conférencier a expliqué que dans une démocratie, c'est le souverain (le peuple) qui est compétent pour élaborer et rédiger l'avant-projet d'une nouvelle Constitution par la mise en place d'une assemblée constituante.

Pour ce qui est du 2ème point, Koua Geoffroy a estimé que l'organe compétent pour adopter la loi fondamentale, est le pou- voir constituant originaire : le peuple.

Poursuivant, il a rappelé que le changement d'une Constitution doit prendre en compte plusieurs éléments dont la nature du régime, la forme de l'Etat et le mode du scrutin.

A sa suite, Dr Christophe Kouamé, président de Civis-CI a animé le sous thème 2 « Enjeux de l'élaboration d'une nouvelle Constitution : bilan à mi-parcours ».

Sur ce thème, le conférencier a expliqué cette rencontre, par l'évolution de la situation politique et sociale en rapport avec la révision de la Constitution.

« Il était opportun de rencontrer toute la classe sociale pour échanger, avant notre prochaine rencontre avec les gouvernants.

D'abord parce que la situation actuelle est venue bouleverser le plan de travail préétabli, en ce sens qu'au départ, il était question d'une révision de la Constitution.

Mais, après notre 1ère rencontre avec le Président de la République, nous avons compris que le projet est passé de révision à la rédaction d'une nouvelle Constitution », a-t-il expliqué. Pour lui, la Constitution a 2 objectifs majeurs, à savoir "favoriser la paix dans la société" et " créer la prospérité de l'Etat".

Notons que les conférenciers ont souhaité la libéralisation effective de l'espace audiovisuel et le report du référendum, afin d'expliquer véritablement de fond en comble, le contenu de la nouvelle Constitution à la "petite population".

Cote d'Ivoire

CAN Maracana 2017 - Le Togo éliminé en demi-finale par la Côte d'Ivoire

Le Togo est éliminé ce samedi lors des demi-finales de la Coupe d'Afrique des Nations de Maracana qui se… Plus »

Copyright © 2016 L'Intelligent d'Abidjan. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.