7 Juillet 2016

Afrique Centrale: Un symposium de la CIRGL-RTF réunit des dizaines d'experts sur «l'accès à la justice et la lutte contre l'impunité de la violence sexuelle dans la région des Grands Lacs" à Entebbe

communiqué de presse

Entebbe, Ouganda — Le Centre régional de la CIRGL sur la lutte contre les violences sexuelles et basées sur le genre (ICGLR-RTF) a ouvert ce jeudi à Entebbe en Ouganda un symposium de trois jours sur «l'accès à la justice et la lutte contre l'impunité de la violence sexuelle dans la Région des Grands Lacs à Entebbe, en Ouganda.

Le symposim a été officiellement ouvert par le ministre d'État en charge du genre et la culture, l'Honorable Peace Mutuzo, en présence d'autres invités de marque comme le Secrétaire Exécutif de la CIRGL, l' Ambassadeur Zachary Muburi-Muita, le Procureur Général de l' Ouganda, Mike Chibita, Amb assadeur Rossette Nirikindi, Coordonnateur national de la CIRGL, M. Nathan Byamukama, Directeur par intérim de la RTF ainsi que des représentants de l'UA et Rl'Envoyé spécial de l'ONU pour la région des Grands Lacs qui ont tous pris la parole à la cérémonie d'ouverture.

Le symposium réunit plus de 80 experts venus des 12 Etats membres de la CIRGL , de l'ONU, de la Commission de l'Union Africaine (CUA), de la CEDEAO, de la SADC et de l'IGAD. Les 12 États membres de la CIRGL 12 sont: l'Angola, le Burundi, la République Centrafricaine (RCA), République démocratique du Congo (RDC), République du Congo (Congo Brazzaville), le Soudan du Sud, le Soudan, le Kenya, le Rwanda, la Tanzanie, l'Ouganda et la Zambie. D'autres participants en dehors de la région des Grands Lacs proviennent du Tchad, du Mali, du Madagascar, de la Côte-d'Ivoire, de l'Afrique du Sud, de la Guinée Bissau, du Libéria, de la Libye, de la Sierra Leone et de la Somalie.

Lors de la séance d'ouverture, le Secrétaire Exécutif de la CIRGL, qui était à Entebbe dans son premier engagement devant le siège depuis sa nomination en Juin dernier par les chefs d'Etat de la CIRGL en Angola, a remercié les États membres, en particulier l'Ouganda pour le soutien à sa candidature. Il a remercié le gouvernement de l'Ouganda aussi pour le soutien apporté à la CIRGL en général et la RTF en particulier. «La RTF a un mandat qui est extrêmement important dans l'éradication des actes des violences sexuelles te basées sur le genre dans la région des Grands Lacs. Dans le cadre du Protocole sur la prévention et la répression de la violence sexuelle contre les femmes et les enfants, les États membres ont convenu de mettre en place un mécanisme régional spécial pour la formation et la sensibilisation des magistrats, des unités de police, des travailleurs sociaux, des médecins et d'autres catégories de personnes qui manipulent les cas de violence sexuelle dans la région des Grands Lacs » a-t-il souligné.

Il a également beaucoup remercié le Département Paix et Sécurité de l'Union africaine et le Bureau de l'Envoyé spécial de l'ONU pour la région des Grands Lacs, « les deux partenaires stratégiques qui ont appuyé la tenue de ce Symposium avec tous les moyens matériels » soulignant que «cela renforce notre objectif commun et la détermination collective pour éradiquer ces crimes qui ont longuement secoué nos communautés ».

L'invité d'honneur, a félicité S.E. l'Ambassadeur Zachary Muburi-Muita pour sa nomination au poste de Secrétaire Exécutif de la CIRGL et d'avoir accepté de s'adresser au symposium. « Nous sommes impatients de travailler avec vous pour le succès des engagements pris par les États membres envers la CIRGL, y compris les engagements au titre de la Déclaration de Kampala de 2011 visant à prévenir, mettre fin à l'impunité et donner assistance aux victimes des violences sexuelles et basées sur le genre ».

Le symposium se concentre sur les progrès accomplis et les défis liés à la lutte contre l'impunité dans les cas de violence à caractère sexuel. Il sera également question des jugements relatifs à la violence sexuelle dans les États membres de la CIRGL et au-delà et l'impact que les jugements rendus ont eu sur les victimes de violence sexuelle. Dans tout cela, selon M. Nathan Byamukama, Directeur par intérim de la CIRGL-RTF, "nous allons identifier les bonnes pratiques dans les États membres et proposer également des moyens pratiques, par le biais de la recherche et de la formation à la RTF, d'aborder les idées fausses et les défis liés à la lutte contre la violence sexuelle ".

Le symposium est organisé par la CIRGL-RTF et appuyé par le département Paix Sécurité de la Commission de l'Union africaine, ainsi que le Bureau de l'Envoyé spécial du Secrétaire général pour la région des Grands Lacs.

Ouganda

Le pays face à une réapparition du virus Marburg

Deux personnes sont décédées après avoir contracté la fièvre… Plus »

Copyright © 2016 International Conference on the Great Lakes Region. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.