20 Juillet 2016

Cameroun: Maroua - Les éléphants seront mieux protégés

Photo: Banque mondiale/Arne Hoel
Un éléphant au Ghana.

Les agents en charge de l'application de la loi faunique viennent d'être outillés.

La région de l'Extrême-Nord dispose encore d'éléphants. A des périodes précises de l'année, ces bêtes migrent d'un parc à un autre. Elles sont sous la menace constante des braconniers et autres prédateurs qui les recherchent âprement dans le but de les abattre et commercialiser ainsi leurs défenses; ceci au grand dam des textes législatifs et réglementaires sur la faune.

Certains riverains ne savent pas ou alors font semblant d'ignorer qu'abattre un éléphant est un acte encadré par des dispositifs légaux qui existent aussi bien sur les plans national qu'international. Même circuler sans autorisation dans une aire protégée, de même que l'abattage d'animaux dans une zone interdite de chasse expose la victime à des sanctions pécuniaires, voire des peines privatives de liberté.

C'est dans l'optique de donner aux agents en charge de réprimer les auteurs de la destruction des espèces animales protégées en général, et les éléphants en particulier que le ministère des Forêts et de la Faune, à travers sa délégation régionale à Maroua vient d'organiser du 14 au 16 juillet 2016, un atelier de renforcement des capacités. Les agents des eaux et forêts, de la douane, de la police et ceux du secteur judiciaire ont pris part à cette session de formation.

Cet atelier s'inscrit dans le cadre du Programme de conservation de la biodiversité en Afrique centrale-sauvegarde des éléphants d'Afrique centrale (PCBAC-SEAC). Ces travaux étaient présidés par Zourmba Juallier, délégué régional du Minfof de l'Extrême-Nord.

Cameroun

Kylian Mbappé - Élu Golden boy 2017

Voilà de quoi redonner du sourire à Kylian Mbappe qui a totalement raté son match dimanche dans le… Plus »

Copyright © 2016 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.