17 Août 2016

Madagascar: Sortie de crise / Face-à-face Ravalomanana - Chissano ce jour à Faravohitra

Photo: L'Express
Andy Rajoelina, à gauche, le médiateur Joaquim Chissano et Marc Ravolamanana au sommet de Maputo.

Joaquim Chissano poursuit ses consultations des différentes parties prenantes de la crise de 2009.

L'envoyé spécial de la SADC Joaquim Chissano est à son quatrième jour de sa visite aujourd'hui. Hier, il a rencontré le président de la République Hery Rajaonarimampianina et les présidents des Assemblées parlementaires (Assemblée nationale et Sénat). A partir d'aujourd'hui, l'ancien président du Mozambique aura un entretien avec les parties prenantes de la crise de 2009 dont les anciens présidents. Joaquim Chissano va se rendre à Faravohitra pour rencontrer l'ancien président Marc Ravalomanana. Une occasion certainement pour les deux parties de discuter du processus de sortie de crise à Madagascar, en particulier de la mise en œuvre de la feuille de route que Marc Ravalomanana ne cesse d'évoquer, notamment ses dispositions relatives à l'indemnisation des victimes de la crise. Jusqu'ici, Tiko qui figure parmi les victimes de l'événement du 26 janvier 2009 (Lundi Noir), n'est pas indemnisé. Chose curieuse, le communiqué publié hier par la direction de la communication de la Présidence de la République sur la rencontre du médiateur de la SADC avec le chef de l'Etat ne fait aucune mention de cette mise en œuvre de la feuille de route.

Horizon 2018

En fait, la mission de l'envoyé spécial de la SADC entre déjà dans le cadre d'un processus pour les élections de 2018. « A l'issue de l'entretien avec le chef de l'Etat, l'envoyé spécial de la SADC a indiqué qu'il était venu s'enquérir de la situation politique et économique du pays, recueillir des opinions dans l'objectif d'informer l'ensemble des Chefs d'Etat de la SADC sur la nouvelle situation dans la Grande île, sur la stabilité après la mise en place des différentes institutions et la reprise effective des relations de coopération avec les pays et organisations internationales. », souligne le communiqué de la Présidence. D'après nos sources, les organisations internationales et régionales telles que la SADC, l'Union africaine et les Nations Unies s'attèlent déjà sur les préparatifs des élections de 2018 dont les élections présidentielles. A noter que la visite de Joaquim Chissano coïncide avec la multiplication des déclarations politiques contre le régime en place. Certaines de ces déclarations réclament la démission du président de la République et par conséquent la mise en place d'une nouvelle transition.

En savoir plus

SADC - Chissano de retour à Madagascar

Joachim Chissano a-t-il bu l'eau de la Manangareza comme l'ancienne coordonatrice du Système des Nations Unies… Plus »

Copyright © 2016 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.