25 Août 2016

Afrique: Un bateau de sauvetage MSF attaqué en Méditerranée au large des côtes libyennes

communiqué de presse

Bruxelles — Le 17 août 2016, le "Bourbon Argos", un bateau de sauvetage en mer de Médecins Sans Frontières, a été attaqué par un groupe d'hommes armés à bord d'une vedette non identifiée, alors qu'il effectuait une opération de recherche à 24 miles nautiques au nord des côtes libyennes.

Les hommes armés ont commencé à tirer alors qu'ils se trouvaient à approximativement 400 ou 500 mètres du Bourbon Argos et sont par la suite montés à bord. Il n'y avait aucun naufragé sur le bateau ce jour-là. Ni les membres de l'équipage ni le personnel MSF n'ont été blessés.

« Bien que nous ne connaissions pas l'identité des assaillants ou leur motivation, notre première analyse des faits montre qu'ils étaient professionnels et bien formés. C'est une attaque inquiétante qu'il faut prendre très au sérieux », déclare Stefano Argenziano, coordinateur des opérations pour MSF. Il était 9h15 lorsque l'incident a eu lieu et que la vedette a été repérée. Compte tenu du manque de communication et d'identification claire, et en l'absence de réponse radio à l'approche de la vedette, l'équipe a pris la précaution de se mettre à l'abri dans les espaces sécurisés à l'intérieur du bateau. Les hommes armés sont ensuite montés et ont circulé sur le Bourbon Argos pendant une cinquantaine de minutes avant de partir sans voler, dégrader ou déplacer quoi que ce soit.

Seuls plusieurs impacts de balles sont visibles sur le bateau. Grâce à l'activation des procédures de sécurité, tous les membres de l'équipe sont restés à l'abri dans les espaces sécurisés.

Les activités de recherche et de sauvetage en mer Méditerranée mises en place par MSF depuis l'Italie et Malte vont se poursuivre avec l'Aquarius et le Dignity I en partenariat avec SOS Méditerranée, de même que les soins de première urgence et l'assistance médicale aux rescapés.

« Etant donné que le nombre de morts continue d'augmenter considérablement et que la situation se dégrade en Libye, nous persistons à considérer que l'accent mis par l'Europe sur la dissuasion et la sécurité est une réponse dangereusement myope et complètement insuffisante à cette crise, ajoute Argenziano. Les opérations de recherche et de sauvetage sont la seule mesure permettant de pallier l'absence de voies de passage sûres et légales. Aujourd'hui plus que jamais, l'Europe et les Etats membres doivent mettre en place un mécanisme proactif pour sauver les vies et venir en aide aux personnes en quête de sécurité. » MSF insiste une nouvelle fois sur la nécessité pour les personnes traversant la mer Méditerranée d'avoir accès à des voies sûres et légales, le seul moyen d'empêcher les décès en mer.

Depuis le début des opérations, le 21 avril 2016, les équipes MSF à bord du Dignity I, du Bourbon Argos et de l'Aquarius (en partenariat avec SOS Méditerranée) sont venues en aide à 10 925 personnes au cours de 84 opérations de sauvetages différentes.

Afrique

Le Sénégal parmi les 50 premières économies au monde à l'horizon 2023

Le Sénégal aspire à figurer dans le cercle des 50 premières économies au monde… Plus »

Copyright © 2016 Medecins Sans Frontieres. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.