3 Septembre 2016

Afrique du Nord: Processus de paix en Libye - Martin Kobler salue le rôle "actif" et "constructif" de l'Algérie

ALGER-Le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU pour la Libye, Martin Kobler, a salué samedi à Alger le rôle "actif" et "constructif" de l'Algérie en faveur de la restauration de la paix et de la réconciliation nationale en Libye .

"Je remercie l'Algérie pour son rôle actif, fort et constructif" en faveur de la restauration de la paix et de réconciliation nationale en Libye, a déclaré M. Kobler à la presse au terme de son entretien avec le ministre chargé des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel.

Il s'est dit également "très ravi" du soutien de l'Algérie à la Libye et à la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL).

M. Kobler a indiqué avoir eu un entretien "très intensif" avec M. Messahel, estimant qu'il était "très important" d'échanger régulièrement des points de vues sur la situation en Libye.

"On a également évoqué la lutte contre le terrorisme ainsi que la situation à Syrte", a-t-il ajouté, affirmant que "Syrte sera libérée très bientôt" du groupe terroriste autoproclamé "Etat islamique" (EI/Daech).

L'émissaire onusien a déclaré également avoir abordé avec le ministre la question de la réconciliation nationale en Libye, rappelant qu'une réunion sur cette question s'était tenue jeudi et vendredi derniers à Tunis avec la participation d'une centaine de libyens et des experts internationaux, dont des Algériens.

M. Kobler a souligné l'importance pour les Libyens de s'asseoir autour d'une table et d'avoir un cadre pour discuter de la question de la réconciliation nationale.

Pour sa part, M. Messahel a fait savoir que son entretien avec M. Kobler "fait partie d'une série de rencontres périodiques qui nous a permis d'échanger les informations et les analyses et surtout de parler de ce qui est en chantier maintenant".

"Nous avons également parlé de l'expérience algérienne en matière de réconciliation nationale en Algérie", a-t-il ajouté, annonçant la tenue d'une réunion de dialogue politique libyen dans les prochains jours à Tripoli.

Le ministre a affirmé avoir réitéré, lors de cet entretien, la position de l'Algérie concernant le dossier libyen, à savoir "l'urgence et l'importance" d'aller vers la mise en oeuvre de l'accord du 17 décembre 2015 et que la question libyenne est d'abord une affaire des libyens eux-mêmes.

"Nous sommes en contact avec tous nos partenaires en Libye pour que le dialogue interlibyen inclusif puisse accélérer la mise en oeuvre de cet accord qui a été difficilement et patiemment conclu", a-t-il dit.

Après avoir souligné que les Nations Unies ont un rôle dans le règlement de la crise libyenne et ont un mandat pour le faire, il a toutefois réaffirmé que la solution "doit être inclusive faite par les Libyens pour préserver leur pays".

"Nous avons discuté également de la situation sécuritaire en Libye et abordé l'implication de la communauté internationale" dans le processus de paix dans ce pays, a-t-il ajouté.

M. Messahel a annoncé la tenue prochaine de réunions sur le dossier libyen à New York notamment "pour amener la communauté internationale à s'impliquer davantage afin d'accompagner la Libye dans ce processus, soit à travers les Nations Unies ou les pays membres du Conseil de sécurité".

"La situation est complexe mais il y a des chances d'aller de l'avant vers la mise en oeuvre des engagements pris par tous les acteurs dans le cadre de la mise en oeuvre de l'accord du 17 décembre 2015", a-t-il conclu.

Libye

Des crimes de guerre commis dans l'offensive sur Derna de l'ANL de Haftar?

En Libye, la mission de l'ONU dans le pays, la MANUL, s'alarme des violations présumées des droits de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2016 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.