6 Septembre 2016

Somalie: Le khat n'est plus livré dans le pays

Photo: Wikipedia
Khat.

A compter du mardi 6 septembre, plus aucun avion transportant du khat n'est autorisé à se poser en Somalie. Cette plante euphorisante, cultivée au Kenya et en Ethiopie, est très largement consommée dans toute la Corne de l'Afrique. Même si l'Etat autoproclamé du Somaliland et l'Etat du Puntland ont refusé d'appliquer l'interdiction, cette dernière pourrait bien être un tournant historique pour les hommes de Mogadiscio et de sa région.

L'arrivée de l'avion de khat, c'est un événement, tous les matins à l'aéroport de Mogadiscio. Mais ce mardi matin, rien : pas un avion n'est venu assurer la livraison. La veille, le ministre somalien de l'Aviation, à la surprise générale, a rédigé une circulaire interdisant aux chargements de khat d'atterrir dans son pays.

L'interdiction du khat était une vague promesse du président Hassan Cheikh Mohamoud. Pourtant, l'économie du khat en Somalie est considérable : les hommes de Mogadiscio dépensent plus de 600 000 dollars par jour pour avoir droit à quelques branches. Au Kenya, la région des collines de Nyambene est largement dépendante de la plante, de même que plusieurs milliers de paysans en Ethiopie. Son commerce vers la Somalie, mais aussi le Yémen ou Djibouti, rapporte 90 millions d'euros par an au Kenya, le double à l'Ethiopie.

C'est une décision terrible. Une catastrophe pour nous, pour nos familles, nos vies entières.

Du côté des partisans de l'interdiction, on jubile et on incite les Somaliens à se servir plus utilement de leur temps et de leur argent.

Au Kenya, c'est la consternation. L'association des commerçants de khat de Nyambene espère que ce n'est qu'une décision temporaire, dictée par des motifs politiques. La Somalie et le Kenya ont en effet de nombreux contentieux diplomatiques à régler. Et le khat pourrait n'être qu'une monnaie d'échange.

Sans khat, les pères vont passer plus de temps avec leurs familles. Il y aura moins de violences domestiques.

Somalie

Le président Farmajo annonce une riposte contre les shebabs

Une semaine après l'attentat de Mogadiscio, qui a coûté la vie à 358 personnes, le… Plus »

Copyright © 2016 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.