7 Septembre 2016

Ile Maurice: IOWAVE 16 - Maurice participe à l'exercice d'alerte aux tsunamis dans l'océan Indien

communiqué de presse

Maurice participe demain jeudi 8 septembre 2016 à un exercice d'alerte aux tsunamis dans l'océan Indien. Cet exercice, nommé Indian Ocean Wave 2016 (IOWave16) sera cordonné au niveau local par le National Disaster Risk Reduction and Management Centre (NDRRMC), à partir de son siège aux Casernes Centrales.

Cet exercice de simulation est prescrit par la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l'Unesco qui organise avec différents Etats situés dans l'océan Indien, y compris Maurice, un vaste exercice de simulation pour tester le système d'alerte aux tsunamis.

Suite au tsunami de 2004, la COI a créé un Groupe Intergouvernemental de Coordination du système d'alerte et d'atténuation des effets des tsunamis dans l'océan Indien afin de promouvoir l'échange de données sismiques et l'analyse de données relatives aux niveaux de la mer pour la détection rapide des tsunamis ainsi que fournir des avertissements pour de tels événements et coordonner les efforts d'atténuation entre les États membres.

IOWave16 se déroulera selon le scenario suivant: Un séisme se produira ce jeudi au sud de l'Iran et du Pakistan, dans la zone de Makran, et il est prévu que le séisme se traduise par un tsunami affectant tout l'océan Indien. Maurice, comme d'autres pays riverains de l'océan Indien, sera mis dans une situation d'alerte aux tsunamis exigeant des décisions et des interventions gouvernementales rapides. IOWave16 se fondera sur des exercices précédents menés en 2009 (IOWave09), 2011 (IOWave11) et 2014 (IOWave14).

Conduit en temps réel, l'exercice sera déclenché à partir de 1000 heures par les Services météorologiques de Maurice. Les trois fournisseurs de services de tsunami (FST) de l'Australie, l'Inde et l'Indonésie fourniront des informations sur la menace tsunami simulée à tous les centres nationaux d'alerte aux tsunamis (NTWC) dans la région de l'océan Indien.

Chaque NTWC, soit la Station météorologique de Vacoas pour Maurice, évaluera ensuite les informations et émettra des alertes nationales aux tsunamis, qui seront diffusées aux organismes d'intervention et aux parties concernées. Vu notre situation géographique, Maurice, Rodrigues et St Brandon disposent d'un délai de 5 à 7 heures avant que des vagues de tsunami générées à partir de Makran sont susceptibles d'atteindre les côtes.

Cet exercice vise à évaluer le bon fonctionnement des flux de communication entre les différents acteurs concernés, l'état de préparation des pays et la bonne marche des dispositifs d'urgence. A Maurice quelques exercices d'évacuation des populations côtières seront également menés notamment à Grand Sable, Bain des Dames, Trou aux Biches, Grand-Gaube et Poste de Flacq, en termes de participation de la communauté. Des évacuations sont également prévues dans deux hôtels, notamment à l'Hôtel Trou aux Biches, et l'Hôtel Zilwa à Calodyne.

Le NDRRMC activera le National Emergency Operations Command ainsi que le Local Emergency Operations Command des sept Conseils de district côtiers. La police (Police Information and Operations Room, Special Mobile Force et National Coast Guard), le Mauritius Fire and Rescue Services et le ministère de la Santé et de la Qualité de la vie seront parmi les premiers intervenants. La Mauritius Ports Authority, la Tourism Authority, l'Outer Island Development Cooperation, l'AHRIM, le département des Pêches, et les Services pénitentiaires participeront également à l'exercice par l'activation de leurs cellules de crise respectives.

L'exercice sera suivi d'une évaluation permettant d'identifier les lacunes du système afin d'augmenter son efficacité.

Ile Maurice

Rentrée parlementaire - Le gouvernement serein, l'opposition prête à dénoncer les scandales

Alors que la speaker rentrera au pays aujourd'hui, les parlementaires se disent prêts pour la rentrée… Plus »

Copyright © 2016 Government of Mauritius. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.