7 Septembre 2016

Zimbabwe: La justice zimbabwéenne lève l'interdiction de manifester à Harare

Photo: Tafadzwa Ufumeli/Facebook
Une femme battue par des policiers à Harare.

La justice du Zimbabwe a décidé de lever l'interdiction de manifester décrétée la semaine dernière par le gouvernement alors que le pays connaît une vague de contestation sans précédent contre le régime de Robert Mugabe. Elle a estimé que cette décision était illégale. Mercredi, l'opposition politique ainsi que la société civile ont salué la Haute Cour estimant qu'il s'agissait d'une décision courageuse.

Cette décision de justice est un véritable acte de défiance. Le juge de la Haute Cour de Harare a estimé que l'interdiction de manifester allait à l'encontre de la Constitution et était donc illégale.

Et ce malgré un avertissement du chef de l'Etat. Le week-end dernier, le président zimbabwéen Robert Mugabe a dénoncé la négligence de la justice pour avoir autorisé des manifestations de l'opposition qui pourraient être violentes. « On espère désormais qu'ils ont retenu la leçon », avait-il conclu.

L'opposition, qui avait dénoncé cette interdiction apparentée à « un état d'urgence », a salué le courage de la justice. Soulignant que les tribunaux se prononcent désormais sans peur et sans parti pris.

L'opposition a annoncé qu'elle reprendrait, dès cette semaine, ses manifestations contre le régime de Robert Mugabe.

En savoir plus

Sacré Mugabe

Le président zimbabwéen, Robert Mugabe, 92 ans, tient droit dans ses bottes. N'en déplaise à… Plus »

Copyright © 2016 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.