12 Septembre 2016

Afrique du Sud: Le président Zuma rembourse à l'Etat un demi-million d'euros

Photo: G Stolley/SAPA
La Résidence privée de Jacob Zuma à Nkandla, KwaZulu-Natal.

En Afrique du Sud, le président Jacob Zuma s'est vu contraint de rembourser une partie de l'argent public, utilisé pour rénover sa résidence privée, Nkandla. La présidence a confirmé ce lundi 12 septembre que le chef de l'Etat avait bel et bien remboursé près d'un demi-million d'euros comme le lui avait ordonné la plus haute cour du pays. Il s'agit d'un des scandales qui entachent son mandat.

Le président Zuma s'est finalement plié à la justice et a remboursé près d'un demi-million d'euros à l'Etat. Il s'agit d'une petite partie de l'argent public utilisée pour rénover sa résidence privée et que la Cour constitutionnelle lui a ordonné de rembourser.

A l'origine de la procédure se trouve la médiatrice de la République qui avait conclu que le président avait indûment bénéficié de travaux en se faisant construire une piscine ou encore un amphithéâtre aux frais du contribuable.

Elle a notamment recommandé que le chef de l'Etat paye un pourcentage raisonnable des coûts, mais ce n'est qu'à l'issue d'une bataille judiciaire que le président s'y est plié.

Pour l'opposition et les organisations de lutte anticorruption, c'est une victoire contre l'impunité. Dans tous les cas, l'affaire Nkandla, du nom de la luxueuse résidence, aura sérieusement entaché le mandat du président et contribué à l'échec cinglant de son parti, l'ANC, lors des élections locales, le mois d'août dernier.

Afrique du Sud

Parlement panafricain - Fin de session à Midrand

Il aura plané durant ces deux dernières semaines comme un air de campagne électorale sur les… Plus »

Copyright © 2016 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.