15 Septembre 2016

Afrique: Rendement au travail des députés et conseillers locaux - Servent-ils les intérêts des électeurs africains ou les leurs? (Afrobaromètre)

communiqué de presse

Accra, Ghana — Un nouveau rapport d'Afrobaromètre révèle que les députés et conseillers locaux à travers l'Afrique recueillent peu de confiance et des évaluations en grande partie négatives de leur performance de la part de leurs mandants.

Se plaignant de l'accroissement de la corruption et de l'impunité officielles, la plupart des Africains affirment que leurs dirigeants politiques n'écoutent pas les points de vue de leurs mandants et s'emploient davantage à faire avancer leurs propres ambitions qu'à servir le peuple.

L'évaluation critique, basée sur presque 54.000 entrevues dans 36 pays africains, est détaillée dans un rapport publié à l'occasion de la Journée Internationale de la Démocratie (le 15 septembre). Le rapport (Dépêche No. 115 d'Afrobaromètre) est disponible à http://globalreleases.afrobarometer.org.

Résultats clés

- À travers 36 pays africains, moins de la moitié des répondants affirment faire « partiellement » ou « très » confiance à leurs députés (48%) et conseillers locaux (46%). Parmi 12 institutions et dirigeants publics, les députés et conseillers locaux se classent aux huitième et neuvième places en ce qui concerne la confiance publique.

- Des grandes majorités affirment qu'au moins « certains » de leurs députés et conseillers locaux sont corrompus, dont un tiers des citoyens qui pensent que « tous » ou « la plupart » d'entre eux sont corrompus. Dans 18 pays régulièrement suivis au cours de la décennie écoulée, les perceptions publiques de corruption ont augmenté en ce qui concerne aussi bien les députés (de 8 points de pourcentage) que les conseillers locaux (de 6 points).

- La majorité (59%) des citoyens affirment que les officiels qui commettent des crimes profitent « souvent » ou « toujours » de l'impunité. Dans les pays suivis au cours de la décennie écoulée, cette perception a augmenté de 13 points de pourcentage.

- Environ trois-quarts des Africains affirment que leur députés et conseillers locaux n'écoutent « jamais » ou que « quelquefois seulement » ce que leurs mandants ont à dire.

- Plus de deux-tiers (69%) des Africains pensent que les dirigeants de partis politiques s'intéressent davantage à concrétiser leurs propres ambitions politiques plutôt qu'à représenter les intérêts du peuple.

- Moins de la moitié des Africains approuvent les performances de leurs députés (45%) et conseillers locaux (49%) dans l'exercice de leurs fonctions. La désapprobation est particulièrement plus élevée parmi les citoyens qui considèrent leurs fonctionnaires élus motivés par l'ambition personnelle plutôt que le service public, impliqués dans des actes de corruption, et/ou peu disposés à écouter leurs mandants.

Afrobaromètre

Afrobaromètre est un réseau de recherches panafricain et indépendant qui conduit des enquêtes sur les attitudes du public envers la démocratie, la gouvernance, les conditions économiques, et des questions connexes à travers plus de 30 pays d'Afrique. Cinq rounds d'enquêtes ont été conduits entre 1999 et 2013, et les résultats du Round 6 (2014/2015) sont actuellement en cours de publication. Afrobaromètre réalise des entretiens face-à-face dans la langue choisie par le répondant avec des échantillons représentatifs nationaux qui produisent des résultats au niveau national avec des marges d'erreur de +/-2% (pour des échantillons de 2.400 répondants) ou +/-3% (pour des échantillons de 1.200 répondants) à un niveau de confiance de 95%.

Les lecteurs intéressés devraient visiter http://globalreleases.afrobarometer.org pour les publications antérieures au titre du Round 6 et attendre des résultats additionnels à publier dans les mois à venir.

Afrique

Lutte contre l'obésité pour réduire les maladies cardio-vasculaires, le diabète, les cancers, etc.

La Conférence mondiale de l'OMS sur les maladies non transmissibles débute ses travaux ce mercredi 18… Plus »

Copyright © 2016 Afrobarometer. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.