7 Octobre 2016

Djibouti: L'opposant Jabha reste en prison malgré l'annulation de la procédure

A Djibouti, la justice a ordonné jeudi 6 octobre la remise en liberté d'un opposant détenu depuis mai 2010. Mais celui-ci reste pourtant en détention. La Chambre d'accusation a en effet annulé l'ensemble de la procédure visant Mohamed Ahmed, dit Jabha, membre du Front pour la restauration de l'unité et de la démocratie (FRUD). Le gouvernement djiboutien l'accuse d'être à la solde de l'Erythrée.

Si son avocat français, maître Bérenger Tourné qualifie cette décision de « bonne nouvelle » après cinq ans de lutte judiciaire, il demande néanmoins aux autorités djiboutiennes la libération de son client.

« Mon correspondant sur place, maître Zakaria, qui a assisté à l'audience, assure que le maintien sur écoute de mon client est toujours en cours, et que sa remise en liberté n'a pas été effective alors même qu'elle a été ordonnée », précise-t-il.

« Plus d'Etat de droit »

« Je demande aux autorités gouvernementales djiboutiennes de revenir à plus d'Etat de droit en donnant l'application à une décision de justice qui s'impose à elle. Je me réserve dans la foulée de demander aux autorités françaises d'enjoindre Djibouti de remettre en liberté monsieur Jabha », ajoute-t-il.

Pour l'avocat, la France, qui conserve des liens avec Djibouti, « ne peut pas tolérer cinq ans de tortures, de procédures vides, de droits de l'homme bafoués ».

En savoir plus

Arrestations et procès se poursuivent en silence

La FIDH et son organisation membre à Djibouti, la LDDH, s'inquiètent de la vague d'arrestations des… Plus »

Copyright © 2016 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.