12 Octobre 2016

Cameroun: Un envoyé spécial congolais au Palais de l'Unité

Le ministre Secrétaire général de la présidence de la République a reçu mardi en audience, Jean-Claude Gakosso porteur d'un message au chef de l'Etat camerounais.

20h40. C'est à cette heure et sous une pluie battante que l'envoyé spécial du président congolais est arrivé mardi au palais de l'Unité. Jean-Claude Gakosso, ministre congolais des Affaires étrangères et de la Coopération était porteur d'un pli fermé du président Denis Sassou Nguesso destiné à son homologue camerounais Paul Biya. Au nom du chef de l'Etat, le ministre Secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, a réceptionné ce message dont la teneur n'a pas été dévoilée. Dans sa déclaration à la presse, l'émissaire congolais a souligné qu'il subodore que ce message a trait à la nécessité de consolider la paix dans la zone. « Notre sous-région a besoin de la paix et de l'apaisement », indique-t-il.

« Quand les armes tonnent, le développement économique de nos pays est menacé et les investisseurs ne viennent pas », fait savoir le ministre congolais des Affaires étrangères et de la Coopération. Dans son entrevue d'une quarantaine de minutes avec le ministre Secrétaire général de la présidence de la République, l'envoyé spécial du président Denis Sassou Nguesso en a profité pour revisiter la coopération bilatérale entre le Cameroun et le Congo.

Une coopération qu'il qualifie d'excellente au regard, non seulement de la proximité géographique entre les deux pays mais surtout de la dimension humaine et personnelle des relations entre les président Paul Biya et Denis Sassou Nguesso. Au sein de la CEMAC, Yaoundé et Brazzaville œuvrent pour l'approfondissement du processus d'intégration qui doit aboutir à la libre circulation effective des personnes et des biens. Les deux pays sont engagés dans des projets communautaires dont l'objectif final vise à rendre effectif cette vision communautaire. La construction de la route Ouesso-Sangmelima traduit ainsi la volonté politique exprimée par les présidents congolais et camerounais, notamment celle de relier Yaoundé et Brazzaville dans le cadre de la stratégie de développement des infrastructures de transport continentales et sous-régionales.

Selon Jean-Claude Gakasso, les deux chefs d'Etat sont déterminés à rendre concret l'ambitieux projet d'interconnexion énergétique entre le Cameroun et la République du Congo. Le projet de construction conjointe de l'aménagement hydroélectrique de Chollet, d'une capacité de 600 MW de puissance installée entre les deux pays « va demarrer incessamment », révèle l'émissaire congolais. Jean-Claude Gakosso était accompagné au cours de cette audience par l'ambassadrice de la République du Congo au Cameroun, Gisèle Bouanga Kalou.

Cameroun

Kylian Mbappé - Élu Golden boy 2017

Voilà de quoi redonner du sourire à Kylian Mbappe qui a totalement raté son match dimanche dans le… Plus »

Copyright © 2016 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.