13 Octobre 2016

Rwanda: Deux ressortissants Français sont expulsés du pays

Deux ressortissants Français ont été demandé de quitter le pays après avoir plaidé coupable d'avoir violé les lois sur l'immigration du pays.

Le 22 Août de cette année, la libre circulation à la frontière de Rubavu séparant le Rwanda et la République Démocratique du Congo va à la normale. Roger Patrick Claude et Michel et Jean Marc Roger Dimanche, en provenance de Goma en République Démocratique du Congo sont illégalement entrés sur le sol du Rwanda.

Ces deux Français n'avaient pas de visa ou l'autorisation d'un agent d'immigration à la frontière nommée « La Corniche » du côté rwandais.

Les agents d'immigration ont demandé aux deux hommes de rebrousser le chemin et demander un visa en ligne, mais ont refusé. À l'insu de ces agents, ils ont été dérobés à Kigali par un véhicule appartenant à la délégation de l'Union Européenne avec un chauffeur inconnu.

À l'arrivée à Kigali, les deux ont été arrêtés par la Police et renvoyés dans le district frontalier de Rubavu pour passer un interrogatoire avant d'être ramenés et détenus au poste de police de Kicukiro dans la capitale de Kigali.

Les deux ressortissants français ont été libérés provisoirement pour avoir admis qu'ils avaient enfreint les lois sur l'immigration du pays.

Les procureurs ont mené des enquêtes pour déterminer le mobile de leur entrée illégale dans le pays, sans tenir compte des procédures mises en place par les autorités compétentes en matière d'immigration, et l'implication d'un véhicule de l'Union Européenne et de son chauffeur.

Les agents de l'immigration ont révélé que les enquêtes ont trainé parce que les impliqués dans cette affaire ont affiché la collaboration tardive. Identité du chauffeur et le véhicule en question ont ensuite été fournis le 30 Août pour des enquêtes fouillées.

Après avoir plaidé coupable, les deux Français ont, ce jeudi 13 Octobre, été accompagnés par des agents de l'Ambassade de France au Rwanda au bureau de l'immigration à Kigali, où ils ont été immédiatement émis des visas permettant de quitter le pays.

Avant de monter dans le véhicule qui les a transporté à l'aéroport international de Kanombe, les deux Francais expulsés ont refusé de commenter sur l'affaire mais après l'insistance d'un journaliste, Roger Patrick Claude Michel a dit: «Nous avons aucun commentaire à propos de la question."

Comme il est prévu par la loi rwandaise régissant l'immigration, les coupables dans cette affaire ont été condamnés à une amende 1 million Francs rwandais pour chacun, à peu près de 1120 Euro.

Yves Butera, chargé de la communication à l'office de l'immigration du Rwanda a affirmé que les cas similaires se sont produits même avant.

A l'instar, Caroline Buisman de nationalité allemande en Mai, avait été demandé de plier ses bagages après avoir constaté par l'immigration qu'elle avait le visa de l'Afrique de l'Est et s'engageait dans l'affaire non-relative.

En outre, une autre Redeker Anna Moulin de nationalité allemande, avait été arrêtée au Rwanda pour le trafic des Somaliens utilisant le Rwanda comme une route de transit, a été expulsée du territoire rwandais.

Rwanda

Justice pour Victoire Ingabire

Après l'arrêt de la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples, constatant le viol du droit… Plus »

Copyright © 2016 News of Rwanda. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.