15 Octobre 2016

Afrique: La Charte de Lomé adoptée à l'unanimité par les Chefs d'Etat et de Gouvernement

Photo: Telégramme228
La Charte de Lomé adoptée à l’unanimité par les Chefs d’Etat et de Gouvernement

Mission accomplie pour le Togo. La Charte de Lomé sur la Sécurité et la Sûreté maritimes et le développement en Afrique a été adoptée ce samedi par les Chefs d'Etat et de Gouvernement qui ont honoré de leur présence le Sommet de Lomé.

Pour en arriver là, le décor a été planté dès l'ouverture des travaux par le Chef de l'Etat togolais, Faure Gnassingbé, qui a rappelé à ses pairs, les nouvelles menaces qui planent sur les eaux du continent africain dont entre autres, la piraterie maritime et des entreprises criminelles de tous genres.

Comme pour justifier le bien-fondé de la Charte de Lomé, qui est proposée aux pays africains, il a exhorté tous pour une action concertée et bien coordonnée contre les fléaux précités.

C'est donc pour ce faire que d'après Faure Gnassingbé, la Charte de Lomé se veut une feuille de route, mieux, un instrument de coopération dont la principale finalité est de faire des océans autour du continent africain une zone de paix et de co-prospérité. Il y est inclus une définition des nouvelles frontières de la renaissance africaine.

A sa suite et se prononçant en faveur de cette charte, le secrétaire général adjoint des Nations Unies, Carlos Lopes, la présidente de la Commission de l'UA, Nkosazana Dlamini Zuma, et le président en exercice de l'UA, le Tchadien Idriss Deby Itno, ont convié la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement à une mobilisation plus disante pour anticiper sur les dangers qui pourraient provenir de la mer. Il a été lancé par Mme Zuma, l'idée de l'érection d'une véritable industrie maritime et de la mise sur pieds d'une Banque africaine maritime qui pourrait encourager le secteur privé.

Ont pris part aux travaux de Lomé, 17 présidents ainsi que le vice-président, celui du Nigeria et 6 Chefs de gouvernement.

Une mobilisation saluée par le président togolais qui marque ainsi l'adhésion au sommet de Lomé sur la sécurité et la sûreté maritime.

La Charte désormais adoptée, en attendant d'y joindre les annexes souhaitées, place à sa ratification par les différents Etats afin de lui permettre de rentrer en vigueur pour la protection des eaux africaines.

En savoir plus

Une charte africaine contre la piraterie maritime

Plus de 30 pays africains ont adopté à Lomé un document contraignant sur la sécurité… Plus »

Copyright © 2016 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.