17 Octobre 2016

Afrique: Une charte africaine contre la piraterie maritime

Photo: Telégramme228
La Charte de Lomé adoptée à l’unanimité par les Chefs d’Etat et de Gouvernement

Plus de 30 pays africains ont adopté à Lomé un document contraignant sur la sécurité maritime. Le texte a été validé lors d'un sommet extraordinaire de l'Union africaine.

Sécuriser les côtes africaines fait partie des priorités des chefs d'Etats africains. Sur les 54 pays que compte le continent, 38 sont des Etats côtiers.

L'une des conséquences de l'insécurité maritime en Afrique notamment, dans le golfe de Guinée est l'augmentation des frais d'assurance des navires empruntant le corridor maritime de la région.

Ce qui se répercute sur les produits importés sur le marché. Dans le document de Lomé, rien n'est dit sur la question sensible du droit de poursuite d'un pirate dans les eaux territoriales d'un autre pays.

Il a été mis en place un comité de 15 ministres désignés pour trois ans chargé de veiller à la mise en œuvre de la charte.

Le texte entrera en vigueur après sa ratification du par 15 pays membre de l'Union africaine. Pour écouter le compte rendu de notre envoyé spécial, Kossivi Tiassou, cliquez sur le lien ci-dessous.

En savoir plus

Sommet de Lomé sur la sécurité maritime - De belles résolutions, mais...

Le sommet sur la sécurité maritime a refermé ses portes, le 15 octobre dernier à… Plus »

Copyright © 2016 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.