25 Octobre 2016
Content from our Premium Partner

African Media Agency (Dubai)

Tout un Continent Mobilisé Autour d'Africa Code Week

communiqué de presse

Aux côtés de l'UNESCO et de son initiative YouthMobile ainsi que du Ministère fédéral allemand de la coopération et du développement économique, SAP démocratise l'apprentissage du code comme levier de croissance économique et de progrès social partout en Afrique

SAP s'apprête à clore l'édition 2016 d'Africa Code Week ce soir à Cape Town, après une semaine marquée par plus de 1 500 ateliers d'initiation à la programmation organisés sur une trentaine de pays africains. Cette année, avec la participation de l'UNESCO à travers son initiative YouthMobile et du Ministère fédéral allemand de la coopération et du développement économique en tant que partenaires stratégiques, l'objectif était de permettre à 150 000 jeunes africains âgés de 8 à 24 ans d'apprendre le code informatique dans le cadre d'ateliers gratuits portant notamment sur Scratch et la programmation Web.

Le coup de départ de cette deuxième édition fut donné samedi dernier, 15 octobre, à Kigali au Rwanda, en présence de représentants de SAP, du Ministère rwandais de l'Éducation, de l'UNESCO et du Ministère fédéral allemand de la coopération et du développement économique. Lancée et orchestrée par SAP en partenariat avec le Cape Town Science Centre et le Galway Education Centre, l'initiative Africa Code Week s'appuie sur un solide réseau qui compte déjà plus de 100 partenaires gouvernementaux, non-gouvernementaux, associatifs, éducatifs et privés. Google a également soutenu l'initiative pour la deuxième année consécutive au travers de micro-subventions qui ont permis à des dizaines de structures d'organiser des ateliers de pensée computationnelle et de programmation à travers toute l'Afrique par le biais des supports pédagogiques Google CS First.

« Au-delà du code en tant que langue vivante incontournable au 21ème siècle, ce que nous voulons insuffler dans l'esprit des jeunes, ce sont des compétences et une attitude nouvelle, une véritable culture de l'innovation et de la créativité, » explique Claire Gillissen-Duval, Directrice de la responsabilité sociale d'entreprise en Europe, Moyen-Orient et Afrique chez SAP et Chef de la délégation Africa Code Week. « L'écho grandissant d'Africa Code Week auprès des jeunes en dit long sur l'importance et l'impact des partenariats public-privé dans un monde en pleine mutation et de plus en plus interconnecté. En effet, si les jeunes africains voient que les gouvernements, entreprises et associations travaillent de concert pour servir les mêmes priorités éducatives, la confiance s'installe et ils se sentent encouragés à prendre leurs rêves en main. »

Tout au long de l'année 2016, SAP a déployé ses équipes d'experts sur tout le continent africain dans le cadre de son programme de mécénat de compétences pour former plus de 6 000 enseignants, parents et bénévoles. Ces formations de formateurs, en parallèle des cours en ligne mis à disposition sur la plateforme openSAP, permettent de démultiplier l'impact géographique de l'initiative tout en inscrivant ses fruits sur le long-terme.

« Africa Code Week repose sur la mobilisation de l'expertise et des ressources collectives : en permettant aux uns de former les autres et ainsi de suite, ces formations offrent une structure d'essaimage solide et fiable pour le transfert des connaissances au sein des communautés, » souligne Madame Gillissen-Duval.

SAP - Africa Code Week a reçu le prix C4F de l'Éducation du futur au World Communication Forum de Davos en mars dernier, ainsi que le prix spécial du jury du concours MIT Inclusive Innovation dans la catégorie « Initiative d'entreprise » au mois de septembre 2016.

Copyright © 2016 African Media Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.