29 Octobre 2016

Centrafrique: La MINUSCA dénonce la montée de la tension et les pretes en vie humaine

Photo: ONU/Dany Balepe
Le Vice-Secrétaire général de l’ONU, Jan Eliasson, devant l’Assemblée nationale à Bangui, en République centrafricaine.
communiqué de presse

La Mission Multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA) dénonce les violences de jeudi et vendredi dans la ville de Bambari et ses environs ainsi que la montée de la tension dans certaines régions du pays, provoquée par des affrontements entre éléments armés des ex-séléka et anti-balaka. La MINUSCA appelle les groupes armés à mettre fin au cycle d’attaques et représailles et à répondre à l’appel au dialogue préconisé par le Chef de l’État. 

Selon les informations reçues, six gendarmes et quatre civils auraient perdu la vie vendredi matin, lors d’une embuscade sur l’axe Bambari-Grimari. La veille, des affrontements entre éléments anti-balaka et ex-séléka avaient causé 15 morts et un certain nombre de blessés à Mbriki et Belima, dans les environs de Bambari. La MINUSCA appelle la population locale et tous les Centrafricains au calme et à ne pas céder à l’esprit de vengeance.

La MINUSCA condamne par ailleurs une attaque armée menée vendredi après-midi par des anti-balaka contre huit de ses fonctionnaires, alors qu’ils se dirigeaient vers l’aérodrome de Bambari. Un enfant de sept ans a été blessé et est actuellement soigné par les casques bleus mauritaniens.

La Mission rappelle que toute atteinte contre les casques bleus est passible de poursuites pénales internationales. Des effectifs supplémentaires de la MINUSCA sont arrivés vendredi à Bambari en provenance de Bria, pour renforcer les effectifs sur place. La Force a également renforcé ses patrouilles dans la ville de Bambari et ses environs pour ramener le calme.

La MINUSCA condamne les incidents meurtriers des dernières semaines dans plusieurs localités de la République centrafricaine et qui sont contraires aux aspirations à la paix de la grande majorité de la population et aux efforts de dialogue et stabilisation des autorités légitimes. La MINUSCA réaffirme sa détermination à protéger les institutions de la République et les populations civiles et à garantir l’intégrité territoriale.

En savoir plus

Le chef de la MINUSCA défend ses soldats

En RCA, une partie de l'opinion continue de réclamer le départ de la MNUSCA. La Mission… Plus »

Copyright © 2016 MINUSCA. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.