31 Octobre 2016

Maroc: "Qui a écrasé Mouhcine ?"

Photo: liberation
Manifestation à Rabat, au Maroc, le 30 octobre 2016, en hommage au poissonnier tué

Après la mort d'un jeune vendeur de poissons dans la région du Rif au Maroc, la population est descendue massivement dans la rue ce weekend pour lui rendre hommage et dénoncer l'impunité dont jouissent les autorités.

Selon le ministre de l'Intérieur Mohammed Hassad, le marchand de poisson avait refusé d'obtempérer à un barrage de police et avait ensuite été intercepté avec dans sa voiture "une quantité importante d'espadon, interdit à la pêche". "Décision a été prise de détruire la marchandise illégale. Toutes les questions se posent après ça", a-t-il expliqué. Le ministre a promis les conclusions de l'enquête d'ici "quelques jours" alors que le roi Mohammed VI a personnellement donné des instructions "pour qu'une enquête minutieuse et approfondie soit diligentée".

Un point suscite en particulier la polémique : un responsable a-t-il ordonné ou volontairement mis en marche le mécanisme de compactage alors que Mouhcine Fikri était à l'arrière de la benne et tentait de récupérer son poisson ? Selon l'Association marocaine des droits de l'homme, la réponse est claire. Ecoutez sa vice-présidente Khadija Ainani au micro d'Inès Gakiza.

En savoir plus

La mort suspecte d'un marchand de poissons à Al Hoceima suscite la colère au Maroc

La mort suspecte d'un marchand de poissons à Al Hoceinia dans le nord du Maroc, happé par une benne… Plus »

Copyright © 2016 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.