9 Novembre 2016
Content from our Premium Partner

African Media Agency (Dubai)

Lancement Afrique de l'Ouest du Rapport Mondial sur la Nutrition 2016

communiqué de presse

Les leaders ouest-africains se réuniront pour discuter des conclusions du Rapport mondial sur la nutrition 2016 et susciter les engagements pour lutter contre le fardeau de la malnutrition dans cette région

OUAGADOUGOU, Burkina Faso, 9 novembre 2016,-/African Media Agency (AMA)/- Le lancement régional Afrique de l'Ouest du Rapport mondial sur la Nutrition 2016 aura lieu à Ouagadougou, au Burkina Faso le 9 Novembre 2016. L'événement marquera la sortie du Rapport complet 2016 en français - et réunira les experts et décideurs francophones Ouest africains pour partager les leçons apprises dans la lutte contre la malnutrition et travailler à renouveler et matérialiser en actions les engagements contre la malnutrition.

Le rapport mondial sur la Nutrition est la seule revue annuelle complète et indépendante de l'état de la nutrition dans le monde. Le rapport 2016 met l'accent sur le thème : Prendre - et évaluer- les engagements mondiaux pour la nutrition, et les actions à entreprendre pour mettre fin à la malnutrition sous toutes ses formes d'ici 2030.

Les résultats révèlent un manque global de progrès dans la lutte contre la malnutrition, en particulier en Afrique, qui est aujourd'hui la seule région où le nombre d'enfants de moins de cinq ans atteints de retard de croissance est en hausse. Alors que la sous-nutrition chez les enfants de moins de cinq ans. La malnutrition reste un fardeau chronique et un problème de santé publique ayant de larges et importantes répercussions économiques dans tous les secteurs. Le rapport révèle les points saillants suivants :

* Tous les pays d'Afrique de l'Ouest, sont hors course pour atteindre les objectifs de réduction de l'anémie - causée en partie par un faible apport en fer - chez les femmes en âge de procréer. Chez les femmes enceintes, l'anémie peut entraîner la mort de la mère et peut causer la mort du nouveau-né, des prématurités et de faibles poids à la naissance.

* Presque chaque pays d'Afrique de l'Ouest connait une hausse des prévalences de retard de croissance (ou malnutrition chroniques, dite invisible). En moyenne, 30 % des enfants de moins de cinq ans dans la région sont malnutris chronique (retard de croissance), ce qui signifie qu'ils ne parviennent pas à se développer correctement ni physiquement, ni intellectuellement à cause d'un environnement non favorable (accès et qualité de l'alimentation, des soins, des services de santé, de l'eau etc.). La malnutrition chronique a donc des conséquences négatives et irréversibles sur la capacité des enfants à apprendre à l'école. Ils sont également 1,4 à 1,6 fois plus sensibles aux maladies, ce qui entraîne des effets sur leur santé à long terme, mais aussi sur leur capacité à travailler plus tard.

* 31% des adultes dans la région Afrique de l'Ouest sont en surpoids ou obèses. Au-delà des conséquences sur la santé, le rapport propose également des données sur le coût de la malnutrition pour les sociétés et les individus et comment mieux lutter contre ce fléau à travers plusieurs secteurs :

* En Afrique, 11 % du produit intérieur brut (PIB) est perdu chaque année en raison de la malnutrition. Malgré cela, les pays ouest-africains dépensent en moyenne moins de 1 % de leurs budgets sur les activités liées à la nutrition.

* Plus de 30 % des dépenses du gouvernement en Afrique sont données à l'agriculture, la santé, l'éducation, la protection sociale et l'assainissement. Selon certaines estimations, maximiser l'impact sur la nutrition de chacun de ces secteurs pourrait aider à réduire le retard de croissance chez les enfants jusqu'à 80 %.

Le lancement Afrique de l'Ouest mettra en avant des experts du Bénin, Burkina Faso, Côte-d'Ivoire, Mali et Sénégal qui pourront échanger avec les acteurs des autres pays de la sous-région.

En plus, ONG Humanitaire Plus organisera également un lancement du Rapport sur la nutrition mondiale le 10 novembre à Lomé, au Togo.

Distribué par African Media Agency (AMA) pour l'International Food Policy Research Institute.

À PROPOS DU RAPPORT SUR LA NUTRITION MONDIALE :

Le Rapport sur la nutrition mondiale est un état des lieux annuel indépendant de la situation nutritionnelle dans le monde, ayant pour objectif de faciliter aux gouvernements et aux autres parties prenantes la prise effective d'engagements susceptibles d'aider à mettre un terme à la malnutrition sous toutes ses formes. Son autre objectif, et non des moindres, est de leur rendre plus difficile la tentation de ne pas s'engager.

Un groupe d'experts indépendants rédige le rapport et l'Institut international de recherche sur les politiques alimentaires en supervise la production et la diffusion. Le rapport est financé par la Fondation Bill et Melinda Gates, le ministère britannique du Développement international, le gouvernement canadien, la Children's Investment Fund Foundation, la Commission européenne, le gouvernement allemand, Irish Aid, l'Agence américaine pour le développement international, le gouvernement néerlandais, 1 000 Jours et le Programme de recherche du CGIAR sur l'agriculture pour la nutrition et la santé.

MÉDIAS SOCIAUX :

Suivez la conversation sur @GNReport, hashtag #NutritionReport.

WEB :

GlobalNutritionReport.org

RENSEIGNEMENTS MÉDIAS :

Merci de contacter (GNRMedia@globalhealthstrategies.com) | +1 646 283 4875

Source: The International Food Policy Research Institute

Copyright © 2016 African Media Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.