9 Novembre 2016

Maroc: MARRAKECH - L'eau, victime du changement climatique, peut aussi apporter des solutions

Photo: UN NEWS
Une femme s’efforce de préserver la propreté de son eau au Niger

La Journée d'action pour l'eau à la Conférence des Nations Unies sur le climat à Marrakech (COP 22) a été l'occasion mercredi de rappeler que l'eau est une victime du changement climatique mais qu'elle peut aussi faire partie des solutions.

« L'eau est l'une des ressources les plus touchées, mais l'eau fournit aussi des solutions à ces défis », a souligné le Président du Conseil mondial de l'eau, Benedito Braga, cité dans un communiqué de presse. L'eau est en effet essentielle à l'atténuation du changement climatique, car de nombreux efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre dépendent de l'accès fiable aux ressources en eau.

Cette Journée d'action pour l'eau s'inscrit dans le cadre du programme d'action climatique, une initiative de la France et du Maroc pour stimuler la coopération entre les gouvernements, les villes, les entreprises, les investisseurs et les citoyens dans ce domaine.

Dans un entretien avec le Centre d'actualités de l'ONU, la 'Championne pour l'action climatique', Hakima El Haité, qui est également Ministre marocaine en charge de l'environnement, a souligné l'importance d'intégrer l'eau dans les débats sur la lutte contre le changement climatique.

« L'eau et le climat, c'est lié. Nous avons tous étudié quand on était tout petit le cycle de l'eau », a-t-elle déclaré. « L'eau connecte tout. Pour produire de l'énergie, il y a des pays qui ont 97% d'énergies renouvelables à partir de l'eau. Donc, on touche à tout. On touche au développement humain, on touche à l'école, on touche à la santé, on touche à la stabilité, on touche à la sécurité alimentaire. On touche tout simplement à la sécurité et à la dignité humaine ».

Elle a noté que la communauté de l'eau souhaitait être intégrée dans les débats. Elle a souligné qu'avec l'autre 'Championne pour l'action climatique', Laurence Tubiana, elles s'efforceraient de faciliter « le dialogue entre les parties et les acteurs de l'eau ».

Un Livre bleu sur l'eau et le climat

Mercredi, le gouvernement marocain et ses partenaires ont présenté un "Livre bleu sur l'eau et le climat" qui réunit une série de recommandations des acteurs de l'eau au sein de la communauté internationale.

« L'eau, ce n'est pas uniquement un problème mais une partie de la solution », a déclaré la Ministre marocaine chargée de l'eau, Charafat Afailal, lors d'une conférence de presse. « L'eau est un facteur clé du développement humain ».

Selon le 'Livre bleu', seule une gestion intégrée et durable de l'eau pourra aider l'humanité à relever les défis liés à la disponibilité de l'eau, aux phénomènes climatiques extrêmes et à l'incertitude sur la ressource. Il recommande notamment de reconnaître l'eau comme première victime du changement climatique et d'engager un agenda d'action pour l'eau.

Le Gouvernement du Maroc a également présenté une autre initiative, « L'eau pour l'Afrique », soutenue par la Banque africaine de développement. Cette initiative vise à soutenir l'Afrique par l'adoption d'un plan d'action spécifique qui mobilisera différents partenaires politiques, financiers et institutionnels internationaux pour améliorer les services et la gestion de l'eau et de l'assainissement en Afrique, en faveur des personnes les plus touchées par le changement climatique.

Sept des dix pays les plus menacés par le changement climatique sont en Afrique. L'eau est le premier secteur à travers lequel la population africaine souffre de l'impact de ce changement climatique.

« L'eau ce n'est pas seulement une histoire d'adaptation, c'est une histoire de développement, c'est une histoire de justice climatique », a dit Mme El Haité lors de la conférence de presse.

Maroc

SM le Roi reçoit à Casablanca le président du groupe chinois "BYD Auto Industry"

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, a reçu, samedi au Palais Royal de Casablanca, le… Plus »

Copyright © 2016 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.